2561 articles  [version française]
Detailed view PhD thesis
Université Pierre et Marie Curie - Paris VI (2006-12-11), Patrice BOYER (Dir.)
Attached file list to this document: 
ANNEX
THESEV2.ppt(5.2 MB)
PDF
These_celia_MORES_DIBO-COHEN.pdf(3.7 MB)
Mémoire spatiale contextuelle et schizophrénie
Celia Mores Dibo-Cohen1

La physiopathologie de la schizophrénie reste encore aujourd'hui incomprise même si l'existence de facteurs génétiques, environnementaux et neurodéveloppementaux est connue. Les anomalies neurodéveloppementales hippocampiques ont des répercussions fonctionnelles sur les mémoires spatiale et contextuelle. Le but premier de ce travail de thèse était d'évaluer, chez les patients schizophrènes, par utilisation d'une tâche visuo-spatiale (navigation en condition écologique), un possible déficit du « binding » contextuel. Le second but était de tester la construction de cartes cognitives de l'environnement par les patients. Une tâche de navigation en condition écologique a été effectuée par 20 patients schizophrènes et 28 sujets contrôles sains. L'exploration des mémoires spatiale et contextuelle consistait en un rappel libre (description verbale et plan libre de l'itinéraire), rappel indicé (retracer le trajet sur un plan donné), reconnaissances de vues sans effet d'ordre et reconnaissance de vues avec effet d'ordre. Les patients schizophrènes étaient moins performants. Ils prescrivaient moins d'actions, incluaient moins de repères et faisaient plus d'erreurs de changements d'orientation et dans la reconnaissance avec effet d'ordre. En revanche, il n'y avait pas de différence significative pour la tâche de reconnaissance sans effet d'ordre entre les deux populations. Ainsi, les patients schizophrènes étaient déficitaires dans la construction de cartes cognitives de l'environnement ainsi que dans reconnaissance de l'ordre chronologique des repères. Ces résultats sont compatibles avec l'hypothèse d'anomalies hippocampiques et du cortex préfrontal dans la schizophrénie.
1:  VAP - Vulnérabilité Adaptation et Psychopathologie
Schizophrenie – Hippocampe – Mémoire spatiale – Navigation – Carte cognitive – Binding contextuel.

Spatial contextual memory and schizophrenia
The aim of this study was to evaluate a possible contextual binding deficit in schizophrenic patients by using a visuo-spatial task and to test the construction of a cognitive map of the environment by patients. A navigation task was performed by 20 young schizophrenics patients and 28 controls subjects. Visuo-spatial memory explorations consisted in three different tasks: free recall, recognitions without effect order; recognition with effect order. Schizophrenics patients performed significantly less actions, identified less landmarks and made more errors in orientation changes than control subjects. For task with order effect schizophrenic patients made more errors than controls. Schizophrenic patients were impaired in cognitive map construction as well as during recognition of chronological landmarks. These results are compatible with the hypothesis of hippocampal and prefrontal cortex abnormalities in schizophrenia.
Schizophrenia – Hippocampus – Contextual binding – Spatial memory – Navigation – Cognitive map.