616 articles  [english version]
Fiche concise Thèses
Nouveaux salariés, nouveaux modèles : le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes
Trabut L.
PhD thesis. Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) (2011-12-07), Dominique Méda et Florence Weber (Dir.)
[oai:tel.archives-ouvertes.fr:tel-00656226] - http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00656226
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
These_Loic_Trabut_7_decembre_2011.pdf(3.2 MB)
Loïc Trabut ()1
1 :  CMH - Centre Maurice Halbwachs
http://www.cmh.ens.fr/index.htm
CNRS : UMR8097 – Université de Caen Basse-Normandie – École normale supérieure [ENS] - Paris – École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)
48 Bd. Jourdan 75014 Paris
France
ETT
Nouveaux salariés, nouveaux modèles : le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes
New Employees, New Models: Sustaining Elderly Care at Home
07/12/2011
L'objectif de cette thèse est de comprendre les modalités de production de l'aide à domicile visant le maintien à domicile des personnes âgées. Les principales évolutions de la politique de prise en charge de la dépendance depuis les années 90 ont conduit à privilégier un modèle industriel de production du service d'aide à domicile, incarné par l'organisation intermédiée pour laquelle un prestataire de service sert d'intermédiaire entre la personne âgée et l'intervenant à domicile. La première partie de cette thèse montre que ce mode d'organisation, pour faire face aux contraintes, notamment temporelles, inhérentes à la prise en charge des personnes âgées permet le déploiement de stratégies de rationalisation des emplois du temps (contrôle accru du temps passé pour chaque acte) et des contrats de travail (annualisation du temps de travail). En conséquence, en dépit de la professionnalisation des intervenants auprès des personnes âgées, le mode intermédié, en opposition à la contractualisation directe entre employeur et employé, n'a pas conduit à une amélioration des conditions de travail des intervenants. Parallèlement au développement du mode intermédié, des modèles hybrides de production du maintien à domicile, articulant modèle domestique et modèle médical, social et industriel, portés par une pluralité d'acteurs - services de soins infirmiers à domicile, équipe médico-sociale, etc. - se sont constitués. La seconde partie de la thèse montre que l'emploi direct d'une aide à domicile, le plus souvent une femme de ménage, est à l'origine de ces modes d'organisation mixte. Mais ces derniers sont à géométrie variable tout comme le rôle du salarié aide à domicile : la prégnance plus ou moins importante du volet sanitaire et social dépend du degré d'implication des potentiels aidants familiaux, du niveau de dépendance et de la diversité des besoins à satisfaire pour assurer le maintien à domicile. Dans ces modes d'organisation flexible, on montre l'émergence d'une mise en place de tutelle informelle portée par différentes institutions publiques (Equipes Médico-sociales du Département et SSIAD). Elle apparaît pour accompagner la montée en charge du travail liée à l'accroissement de la dépendance mais réduit par ailleurs l'autonomie des personnes âgées dépendantes.
The objective of this doctoral thesis is to understand the modalities of supply of the home care service targeted at maintaining the care of elderly persons at home. Since the 1990s, the main evolutions of elderly care policies have led to favoring an industrial model of home care service typified by the intermediate organization for which a service provider acts as an intermediary between the elderly person and the care worker at home. The first part of this thesis shows that this modality of organization, in order to face up to the constraints, especially temporal ones, inherent in the care-taking of elderly persons, develops strategies of rationalization of time schedules (increased surveillance of the time spent for each activity) and job contracts (yearly calculation of working time). Hence, despite of the increased professionalism of the elderly care workers, the intermediary mode, contrary to direct employment between employer and employed, has not led to an improvement of the work conditions of the care workers. In parallel to the development of the intermediary mode, hybrid models of supply of home care, connecting the domestic model and the medical, social and industrial model, supported by a multitude of actors, nursing services at home, the team that evaluates the "dependent elderly allocation" etc. - have emerged. The second part of the thesis shows that the direct employment of a home care worker, mostly a cleaning lady, is a the origin of these mixed modes of organization. However, the latter have a varying form, just as the role of the care worker at home: the more or less important presence of the sanitary and social part depends on the degree of implication of potential helpers from the family, the level of dependence and the diversity of needs that are to satisfy to ensure the sustainability of home care. In these flexible modes of organization we show the emergence of putting in place an informal custodianship. It emerges to accompany the increase of workload linked to the growth of dependence, but reduces in addition the autonomy of dependent elderly persons.
Sciences de l'Homme et Société/Sociologie

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)
Sciences sociales
Sociologie
Français

Dominique Méda et Florence Weber
M. Pierre FRANÇOIS, Directeur de Recherche CNRS (Rapporteur)
Mme. Helena HIRATA, Directrice de recherche, CNRS
Mme. Dominique MEDA, Professeure, Université Paris-Dauphine (Co-directrice de thèse)
Mme. Diane-Gabrielle TREMBLAY, Professeure, Université du Québec, (Rapporteur)
Mme. Florence WEBER, Professeure, Ecole Normale Supérieure (Co-directrice de thèse)
Mme. Bénédicte ZIMMERMANN, Directrice d'Etudes, EHESS

aide à domicile – modèle de production – mode d'emploi – CLIC – politiques publiques – dépendance
elderly – care work – care model – contracts' forms – coordination – publics' policies – dependence