620 articles  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Ecole pratique des hautes études - EPHE PARIS (05/01/2009), Dan Sperber (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
2009_mercier.pdf(2.5 MB)
La théorie argumentative du raisonnement
Hugo Mercier1

Habituellement, le raisonnement est conçu comme un mécanisme permettant d'améliorer la qualité de nos connaissances, d'en acquérir de nouvelles, ou de prendre de meilleures décisions. L'objet de cette thèse est de défendre une autre théorie du raisonnement selon laquelle il a pour fonction d'évaluer des raisons afin de déterminer si elles feront de bons arguments, ou pour juger de la qualité d'un argument qui nous est présenté. En d'autres termes, la fonction du raisonnement est argumentative. Après avoir présenté un argument défendant la plausibilité évolutionniste de cette théorie, des conséquences en sont tirées pour le fonctionnement du raisonnement. Ces prédictions sont ensuite évaluées à l'aune de la littérature en psychologie du raisonnement, psychologie sociale et psychologie de la prise de décision. Le premier argument concerne les performances du raisonnement, qui sont bien supérieures en contexte argumentatif qu'en contexte abstrait. Le raisonnement montre également un fort biais de confirmation, ce qui est normal pour une capacité argumentative, mais étrange pour une vision classique du raisonnement. Le raisonnement est souvent utilisé uniquement pour justifier une croyance déjà établie. Il peut alors avoir des conséquences épistémiques fâcheuses (persévérance ou polarisation des croyances) achetées au prix de la possibilité de se justifier. Finalement, lorsque le raisonnement guide nos choix, il nous oriente vers une option facile à justifier plutôt que vers une meilleure solution.
1 :  IJN - Institut Jean-Nicod
Théorie du raisonnement – argumentation – psychologie du raisonnement – psychologie sociale

Theory of argumentative reasoning
pas de résumé en anglais