240 articles – 18 Notices  [english version]
Fiche concise Thèses
Minéralisations et Circulations péri-granitiques : Modélisation numérique couplée 2D/3D, Applications au District minier de Tighza (Maroc-Central).
Eldursi K.
Thèses. Université d'Orléans (29/05/2009), Eric Marcoux et Laurent GUILLOU-FROTTIER (Dir.)
[oai:tel.archives-ouvertes.fr:tel-00423342] - http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00423342
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
thesis_Khalifa_Eldursi_2009.pdf(9.4 MB)
Khalifa Eldursi1
1 :  GéhCO EA6293 - GéoHydrosystèmes COntinentaux
Université François Rabelais - Tours
France
Minéralisations et Circulations péri-granitiques :
Modélisation numérique couplée 2D/3D, Applications au District minier de Tighza (Maroc-Central).
Peri-granitic circulations and mineralization: 2D/3D
Coupled Numerical Modeling, applications in the Mining District of Tighza (Central Morocco)
29/05/2009
couplant transfert de chaleur et circulation de fluide. L'objectif principal de ce travail est de tester la nature du lien génétique entre l'intrusion et le processus de minéralisation. La première série de résultats s'appuie sur une comparaison avec des exemples naturels de gisements bien connus : i) L'hydrodynamique et la localisation des zones probables de minéralisation sont fortement dépendantes de la profondeur de mise en place du pluton. Au-dessus de 4.5km de profondeur de mise en place, le seuil de perméabilité de 10-16 m² est atteint et les cellules convectives peuvent créer des zones de décharge additionnelles où des minéralisations peuvent avoir lieu ; ii) Pour toutes les profondeurs d'emplacement, la zone en dessous du pluton n'est pas favorable à la précipitation minérale ; iii) Les apophyses focalisent les fluides convectifs et les zones de minéralisation autour d'elles ; iv) La phase de refroidissement n'est pas la phase majeure de convection. La zone advective principale et celle de haute favorabilité peuvent se produire avant et pendant la phase la plus chaude d'emplacement, avant que le magma ne cristallise complètement; v) Les détachements sont capables de fortement modifier et de re-localiser les flux convectifs déclenchés par une intrusion syn-tectonique; vi) Les conditions physiques favorables à la minéraliser sont produites pendant une durée courte autour de la phase la plus chaude de l'intrusion. Même si les arguments chimiques sont absents, la circulation de fluide (induite par la mise en place de magma) joue un rôle principal dans la genèse des gisements d'or associés aux intrusions. De plus, la formation de ce type de gisement est favorisée par l'occurrence d'une auréole thermique fracturée autour de l'intrusion. La seconde série de résultats concerne l'étude du cas naturel de la minéralisation W-Au de Tighza (Jebel Aouam) au Maroc Central. Une campagne d'acquisition de données gravimétriques, l'inversion données et l'utilisation de logiciel 3D, ont permis d'obtenir la géométrie 3D complexe du pluton de Tighza. Les résultats sont les suivants : i) la zone probable de la minéralisation apparaît au début de la mise en place du magma dans la zone perméable (veine W1) et s'étend pour remplir W1 et couvrir la région autour du pluton pendant la phase la plus chaude de mise en place; ii) lors du refroidissement, la zone probable est réduite et limitée à la zone perméable (W1) pendant 0,6 Ma; iii) L'application de la température de fermeture isotopique de la muscovite et de la biotite avec la distribution du R²AI montre que les âges de refroidissement entre la minéralisation au niveau de la veine W1 et l'intrusion ne sont pas séparés de plus de 0,10 Ma. Ceci est confirmé par la datation absolue de la minéralisation de Tighza et permet de discuter la fiabilité des âges obtenus pour la minéralisation dans la veine W1.
Planète et Univers/Sciences de la Terre/Minéralogie

Université d'Orléans
Sciences et Technologies
Français

Eric Marcoux et Laurent GUILLOU-FROTTIER
Mr. Bruno SCAILLET Directeur de recherche, CNRS-ISTO-Orléans (Président
du jury)-Examinateur
Mr. Michel JEBRAK Professeur, Université du Québec-Montréal
Mr. Jean-Jacques ROYER Ingenieur-Chercheur, ensg-inpl-Nancy
Mr. Alain BONNEVILLE Professeur, IPGP-Paris-Examinateur
Mr. Fabrice FONTAINE Chargé de recherche, CNRS-IPGP-Paris-Examinateur
Mr. Eric MARCOUX Professeur, ISTO Université d'Orléans
Mr. Laurent GUILLOU-FROTTIER Ingenieur-Chercheur, BRGM-Orléans
Mr. Yannick BRANQUET Maître de conférences, ISTO Université d'Orléans

Mr. Bruno SCAILLET Directeur de recherche – CNRS-ISTO-Orléans (Président
du jury)-Examinateur
Mr. Michel JEBRAK Professeur – Université du Québec-Montréal
Mr. Jean-Jacques ROYER Ingenieur-Chercheur – ensg-inpl-Nancy
Mr. Alain BONNEVILLE Professeur – IPGP-Paris-Examinateur
Mr. Fabrice FONTAINE Chargé de recherche – CNRS-IPGP-Paris-Examinateur
Mr. Eric MARCOUX Professeur – ISTO Université d'Orléans
Mr. Laurent GUILLOU-FROTTIER Ingenieur-Chercheur – BRGM-Orléans
Mr. Yannick BRANQUET Maître de conférences – ISTO Université d'Orléans
Mr. Bruno SCAILLET Directeur de recherche – CNRS-ISTO-Orléans (Président
du jury)-Examinateur
Mr. Michel JEBRAK Professeur – Université du Québec-Montréal
Mr. Jean-Jacques ROYER Ingenieur-Chercheur – ensg-inpl-Nancy
Mr. Alain BONNEVILLE Professeur – IPGP-Paris-Examinateur
Mr. Fabrice FONTAINE Chargé de recherche – CNRS-IPGP-Paris-Examinateur
Mr. Eric MARCOUX Professeur – ISTO Université d'Orléans
Mr. Laurent GUILLOU-FROTTIER Ingenieur-Chercheur – BRGM-Orléans
Mr. Yannick BRANQUET Maître de conférences – ISTO Université d'Orléans