240 articles – 18 Notices  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Université d'Orléans (07/12/2001), Elisabeth Lallier-Vergès (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
tel-00001635.pdf(7.7 MB)
Caractérisation et calibration des flux organiques sédimentaires dérivant du bassin versant et de la production aquatique (Annecy, Le Petit Lac). Rôles respectifs de l'Homme et du Climat sur l'évolution des flux organiques au cours des 6000 dernières années
Hervé Noël1

Le calcul des flux organiques dérivant du bassin versant et de la production lacustre du Petit Lac
d'Annecy a été réalisé sur une carotte sédimentaire recouvrant les 6000 dernières années, en combinant deux
méthodes analytiques : l'une pétrographique (palynofaciès) et l'autre géochimique (pyrolyse Rock Eval). La
calibration des marqueurs organiques a été effectuée en caractérisant les différents types de matière organique
(MO) sur leurs sites de production (colonne d'eau, substrats géologiques et pédologiques du bassin versant).
L'évolution des marqueurs organiques a permis de montrer que l'on pouvait scinder les derniers 6000
ans en deux périodes durant lesquelles l'Homme a influé ou non sur les apports sédimentaires organiques.
- Du Néolithique final jusqu'au milieu du Moyen-âge, l'action de l'Homme sur le couvert végétal - déforestations
et mises en culture – n'a pas de conséquence directe sur les variations des flux sédimentaires organiques que l'on
estime directement dépendantes des fluctuations climatiques.
- A partir de 1100 cal. AD, période correspondant à l'implantation monastique dans les Alpes, on observe une
augmentation des flux sédimentaires allochtones, qui passent du simple au quadruple et qui coïncident avec une
phase intense de déforestation et de mise en culture C'est également le cas des flux de MO d'origine lacustre
soulignant ainsi l'impact de l'Homme sur le niveau trophique du lac.
Bien que l'impact de l'Homme soit important à partir de 1100 cal. AD, les flux organiques entre 1100
cal. AD et aujourd'hui varient également en fonction des variations climatiques du Petit Age Glaciaire. C'est en
particulier le cas des flux de MO lacustre, sensibles aux variations de température et/ou à la luminosité. Les
minima de production lacustre coïncident précisément avec les minima d'activité solaire (Wolf, Maunder, Dalton
et Spörer). Les mêmes concordances entre production lacustre et activité solaire sont observées de 3800 cal. BC
à 1100 cal. AD.
1 :  ISTO - Institut des Sciences de la Terre d'Orléans
sédiments lacustre – Holocène – paléoclimat – impact anthropique – flux sédimentaire – matière organique – petit age glacière – activité solaire.

The calculation of organic fluxes deriving from both the catching area and the sedimentation basin has
been realized by the mean of a combined petrographic (palynofacies) and pyrolytic (Rock Eval) approach, on a
core sampled in the center of Annecy lake (Petit Lac) recovering the six last millenia. The calibration of
sedimentary organic markers has been possible by studying with the same methods, the different types of organic
matter on the sites where they are produced (water column, geological substratum and soils from the catching
area).
The evolution of the organic markers allowed to show that the six last millenia could be separated into
two main periods of sedimentation during which Humans have influenced or have not influenced the
sedimentary organic supplies.
- From the upper Neolithic to the Middle-Age, the action of Humans on the forest cover does not seem
to act directly on the variations of the organic sedimentary fluxes which are mostly dependent on the climatic
variations.
- From 1100 cal. AD, period of the monastic installation in the French Alps, the allochthonous
sedimentary fluxes increase by a factor of 4, corresponding to the intense phase of forest clearings and cultures.
This is also the case for the autochthonous organic fluxes underlining that the Human activity may also have an
impact on the variations of the trophic level of the lake.
Although the Human impact mostly marks this last period of sedimentation, the organic fluxes, between
1100 cal. AD and nowadays, are also under the control of the natural climatic variations. This is particularly
marked during the Little Ice Age for the aquatic organic fluxes, sensitive to the variations of temperature and
luminosity. The lowest lacustrine productions coincide precisely with the minimums of solar activity (Wolf,
Maunder, Dalton et Spörer). Similar concordances also occur from 3800 cal. BC to 1100 cal. AD.