236 articles – 18 references  [version française]
Detailed view PhD thesis
Université d'Orléans (20/05/2008), Hélène Bénédetti (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
2008_gombault.pdf(32.3 MB)
Etude de la régulation d'une protéine GAP de Ras de la levure à l'homme
Aurélie Gombault1, 2

La neurofibromatose de type 1 est une maladie génétique fréquente puisqu'elle touche 1 individu sur 3500. Le gène responsable de la maladie a été identifié et code pour une protéine, la neurofibromine (Nf1), exprimée de manière ubiquitaire mais plus abondamment dans les neurones, les astrocytes, les cellules de Schwann et les oligodendrocytes. Il est un enjeu de taille de comprendre la régulation de cette protéine. Une étude modèle a été développée chez la levure afin de caractériser les bases moléculaires de l'interaction entre l'homologue de Nf1, Ira2p, et une protéine qui l'inhibe, Tfs1p. Cette étude a permis d'identifier les régions de Tfs1p importantes pour l'interaction à savoir l'extrémité N-terminale, la cavité de surface, ainsi qu'une région électropositive contenant ces deux déterminants. Nous nous sommes intéressés ensuite au rôle physiologique de Tfs1p dans les cellules. Des études systématiques ont suggéré un rôle prédominant de l'inhibition d'Ira2p dans des conditions de surproduction de Tfs1p. Ce rôle a été précisé et nous avons montré que Tfs1p participait, via cette inhibition, à la boucle de rétrocontrôle négatif de la réponse au stress. Sur la base de cette étude, nous avons cherché à savoir si l'interaction Ira2p/Tfs1p était conservée chez l'homme entre Nf1 et RKIP, homologue de Tfs1p. Nous avons en parallèle développé un crible double hybride sur Nf1 dans une banque d'ADNc de cerveau humain afin de mettre en évidence de nouveaux régulateurs de ses fonctions. 1464 candidats positifs ont été isolés. Actuellement, sur 8% de candidats identifiés 3 partenaires intéressants ont déjà pu être mis en évidence.
1:  CBM - Centre de biophysique moléculaire
2:  IEM - Immunologie et embryologie moléculaires
Neurofibromine – double hybride – régulateurs – GAP – stress – interactions protéine-protéine – bases moléculaires

Regulation of a Ras-GAP from yeast to human
The human disease neurofibromatosis type 1 is one of the most common genetic disorders because it has a de novo incidence of one in 3500 individuals. The NF1 gene has been identified and it has been demonstrated to be a tumor suppressor. It encodes a protein called neurofibromin (Nf1), which is ubiquitously expressed but most abundant in neurons, astrocytes, Schwann cells and oligodendrocytes. It is of great interest to understand the regulation of this protein. A model study has been developped in yeast in order to characterize the molecular basis of the interaction between Ira2p, the Nf1 homologue, and Tfs1p, a protein which inhibits it. We identified the molecular determinants of Tfs1p involved in the Tfs1p/Ira2p interaction: the accessibility of the surface pocket, its Nterminal region and the specific electrostatic properties of a large surface region containing these two elements. The physiological role of Tfs1p in cells has also been studied. Systematic studies suggest that when Tfs1p is over produced its most important function is the inhibition of Ira2p. We have shown that this inhibitory role is implicated in a negative feedback control of the stress response. On the basis of this study, we wanted to know if the Ira2p/Tfs1p interaction was conserved in human between Nf1 and RKIP, the human homologue of Tfs1p. In parallel, we have performed a two-hybrid screen between Nf1 and a cDNA library of human brain in order to identify new regulators of its functions. 1464 candidates have been isolated. Actually, 8% of the candidates have been identified and we have brought into light three interesting targets.
Neurofibromin – two-hybri – screen – regulators – GAP – stress – protein-protein interactions – molecular basis