11508 articles  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Université Paris-Est (19/03/2011), François Dachet (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
th2011PEST0004.pdf(1 MB)
André Gide au miroir de la critique : "Corydon" entre œuvre et manifeste
Chahira Abdallah El Sokati1

Corydon est un essai dans lequel André Gide soutient une nouvelle théorie de l'amour"pédérastique normal". Il y défend sa position tout en esquissant son identité, et en s'efforçantde faire reconnaître celle-ci à travers son oeuvre. Il répond ainsi à l'inquiétude de toute sagénération, ou au moins d'une élite de cette génération. Gide le dit : Corydon est un livre parlequel il veut " gêner ".La thèse suit les transformations de la réception de Corydon depuis sa publication et étudie lesdifférentes étapes de la lecture de cette oeuvre. À la parution de Corydon en 1924 les critiquesfurent très violentes et portèrent dans la plupart des cas sur l'aspect moral du livre.Les amis de Gide avaient essayé de le dissuader de publier Corydon. Mais malgré leurstentatives Gide n'y renonça pas. Pourtant, il ne laissa paraître Corydon qu'en 1924, après deuxpublications clandestines et anonymes en 1911 et en 1920. Il expliqua ensuite ce délai enécrivant qu'il craignait de "contrister" sa femme. Gide comptait sur l'Amérique pour faire sortir Corydon de dessous "le boisseau" où il était maintenu en France. Et c'est justement des États-Unis qu'il recevra la première propositionde publier Corydon, précisément le 8 novembre 1924. Mais l'édition américaine ne paraîtraqu'en 1949. Les prises de positions vont varier selon les époques et selon les changements des moeurs quiles accompagnent. Certains critiquent le ton militant de Gide, d'autres encore lui reprochent lastructure dialogique du texte qui lui permettait de se cacher derrière Corydon et son médecinau lieu de prendre la parole en son nom. On trouve aussi des critiques qui défendent Corydonsoit par tolérance à l'égard de l'homosexualité, soit parce qu'ils apprécient le livre du point devue humain et de la défense des droits universels de citoyenneté des homosexuels. D'autresvalorisent l'audace et admirent le courage de Gide de s'engager à titre personnel. En suivant l'évolution de la réception de Corydon, nous constaterons donc qu'il est impossible pour les critiques de séparer l'aspect littéraire de l'aspect moral de l'oeuvre. Mais au fil des années, les critiques vont évoluer, parallèlement aux transformations éthiques etpolitiques de la société, puis en relation avec le développement des études gays et lesbiennes et des théories queer. Ces critiques vont s'arrêter de plus en plus sur l'aspect littéraire du livrede Gide. Les questions relatives au genre et à l'homosexualité vont y être mises en reliefcomme thème littéraire, et seront aussi invoquées comme le motif de nécessairestransformations stylistiques. Il y a une relation réciproque entre l'évolution des cultural studies et l'évolution des critiquesde Corydon. Se développent des formes d'écriture subjectives, qui parlent de questionsspécifiques. Les apparitions multiples de personnages homosexuels dans la littérature vontouvrir la question de l'existence d'une littérature homosexuelle, gay ou lesbienne. De leurcôté les réflexions sur le thème du mariage homosexuel amèneront nécessairement à repenserla relation nature-culture que Gide envisage dans Corydon. À son époque Gide est l'écrivain qui fait entendre la mise en cause de la famille, devançantainsi les théories plus récentes des Gender studies. " Familles, je vous hais ! Foyers clos ;portes refermées ; possessions jalouses du bonheur.1 " À travers Corydon, Gide veutcombattre les préjugés, le mensonge et faire reconnaître en chacun la particularité la plusauthentique de sa nature. Il écrit à ce propos : " J'estime que mieux vaut encore être haï pource que l'on est, qu'aimé pour ce que l'on n'est pas. Ce dont j'ai le plus souffert durant ma vie,je crois bien que c'est le mensonge. Libre à certains de me blâmer si je n'ai pas su m'ycomplaire et en profiter. Certainement j'y eusse trouvé de confortables avantages. Je n'enveux point."
1 :  LIS - Lettres, Idées, Savoir
Gide – Corydon – La pédérastie – La critique littéraire

Pas de résumé anglais
Gide – Corydon – Pederasty – Critic