4081 articles – 3 Notices  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) (05/10/2010), Jean-Marie Schaeffer (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
AgnesLEVITTE_These.pdf(3.4 MB)
La perception des objets quotidiens dans l'espace urbain
Agnès Levitte1

Que se cache-t-il derrière un regard ? Quels en sont les réseaux neuronaux et les systèmes visuels ? Afin d'en questionner la nature et la qualité, la thèse débute par l'étude physiologique des processus de la vision ainsi que des procédés de la mémoire, de l'apprentissage et de la conscience, qu'elle soit implicite ou explicite. La relation au corps et au mouvement est l'objet d'une attention spécifique. À l'aide de la phénoménologie, la personne, en tant qu'être pensant et ressentant des émotions, est ensuite mise au centre de la recherche, en lien avec l'appréciation ressentie. Le concept d'esthétique de l'ordinaire est approfondi. Il est alors question de l'objet lui-même, de son appréhension visuelle dans le mouvement et de son rôle dans la structuration du regard et de la personnalité. Une rapide histoire du design et des théories de conception permettent de compléter la première partie de l'étude qui se termine par les notions d'environnement, de design urbain et de " perception située ". Ainsi, tout au long de la thèse, la situation de l'individu comme de l'objet sont étudiés en lien étroit avec des exemples de mobiliers urbains perçus dans les rues de Paris. Tous les concepts décrits initialement sont ensuite mis en écho aux commentaires de quatorze piétons ordinaires dont les promenades commentées ont été enregistrées dans un quartier populaire de Paris - dont trois avec oculomètre portable. Les discours et les regards ont été observés et analysés à l'aide d'une quadruple grille pour proposer un modèle destiné à enrichir les projets et les réalisations de designers industriels pour lesquels on préconise un engagement responsable.
1 :  CRAL - Centre de recherches sur les arts et le langage
Design – mobilier urbain – espace urbain – perception – promenade commentée – phénoménologie – sciences cognitives – ambiance – oculomètre

Perception of everyday objects in the urban environment
What is hidden behind a glance ? Which neuronal networks and what visual systems are at work ? The thesis begins with physiological research on visual process as well as some developments on memory, learning and consciousness, be it implicit or explicit. Special attention is given to the link between body movements and perception. With the help of Phenomenology, the second part is dedicated to the study of the self - the thinking, feeling and appreciating self. This leads to the concept of the Aesthetics of everyday products. The third chapter analyses the object, the way it is seen by a moving body and how it can structure both one's glance and one's personality. A quick history of industrial design and various theories on perception guides to questions about environment, urban design and situated perception. All along, examples of street furniture that can be seen in Paris are described. All these concepts are then put in parallel with the comments freely expressed by 14 pedestrians who strolled a specific district of Paris. Three of them were wearing an eye-tracker machine. Their comments and gaze were observed then analysed with the help of a quadruple grid. The conclusion of the thesis is a proposal of a model for enriching the brief and the project development stages of design projects. These results are aimed at industrial designers whom we hope have a real commitment to responsible design.
Industrial design – street furniture – urban space – perception – phenomenology – cognitive science – atmosphere – commented course