4084 articles – 2 Notices  [english version]
Fiche détaillée Communications sans actes
Espaces de la jeunesse, espaces publics : organisation locale, Rennes : France (2006)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Espaces_publics.pdf(163 KB)
Espaces publics, espaces pour tous ?
Véronique Bordes1, 2

Cet article propose de présenter une partie des résultats d'une recherche menée durant deux ans dans une ville de banlieue Nord de la région parisienne.
Le choix d'une approche socio-ethnographie a permis d'observer l'organisation politique des espaces de la jeunesse et l'usage qu'en font les jeunes. Le service jeunesse chargé de relayer les volontés politiques des élus de la municipalité, influence l'organisation locale des espaces destinés à la jeunesse. Pour une part, cette influence est stratégiquement choisie, pourtant, pour une autre part, l'usage des espaces par les jeunes répond à des besoins et des envies qui n'étaient pas prévus.
La maison de la jeunesse est située à quelques rue des bâtiments administratifs de la mairie. L'ensemble du service jeunesse était autrefois installé dans cette maison jusqu'au jour où le nouveau directeur du service décide de transférer son bureau et le personnel administratif dans les locaux de la mairie. À partir de ce jour, l'usage des espaces va changer. Une circulation va s'installer entre la maison de la jeunesse et la mairie. Les jeunes cherchant à joindre les animateurs vont très vites saisir l'usage des circulations qui s'instaurent et les utiliser pour provoquer des rencontres. D'un autre côté, des décisions politiques tentent d'organiser des espaces visibles pour la jeunesse et la population sous forme d'antennes dans les quartiers. Ces espaces sont utilisés différemment en fonction des besoins des jeunes. Très vite, on observe une réappropriation de l'usage des espaces par les jeunes qui s'y installent et y vivent à leur manière, loin des décisions des adultes. De leur côté, les adultes apprennent ces nouveaux usages de l'espace et s'y adaptent pour y retrouver la jeunesse. Se créer, alors, un équilibre entre définition des usages des espaces et réappropriation. Chacun construisant sa place l'un par rapport à l'autre.
En quoi cette réappropriation de l'usage des espaces est importante à saisir ? Comment les jeunes et les adultes finissent par se retrouver dans des espaces dont ils ont des usages différents ? Quelle influence finalement ces usages ont sur la mise en place d'une politique en direction de la jeunesse appropriée aux besoins locaux ?
1 :  CREFI-T - Centre de Recherches en Education Formation et Insertion de Toulouse
2 :  CREF - Centre de recherche éducation et formation
Jeunes – espaces publics – identité politique