4082 articles – 2 Notices  [english version]
Fiche détaillée Communications sans actes
L'éclatement de la ville sur les campagnes ? Les recompositions du rapport urbain-rural dans les mobilités de loisirs en Chine au début du XXIe siècle Journée d'études organisée dans le cadre du Pôle Ville de l'Université Paris-8, en partenariat avec le Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC-UMR 8173 Chine Corée Japon/EHESS-CNRS) et le Pôle de Recherches pour l'Organisation et la Diffusion de l'Information Géographique (PRODIG-UMR 8686/ Paris1-Panthéon-CNRS) Université Pari, Paris St-Denis : France (2010)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
IntroductionBD2.pdf(137.2 KB)
Introduction: La conquête de l'urbain et les esquisses d'un nouveau rapport à la " nature "
Béatrice David1

La conquête de l'urbain et les esquisses d'un nouveau rapport à la " nature " Cette journée d'étude invite à poursuivre la réflexion sur le rôle des mobilités du tourisme dans la construction d'une " expérience chinoise de la modernité " qui recompose les paysages, réels et imaginaires, de l'urbanité et de la ruralité. La " ville " et la totalité des expériences et des images qui lui sont associées, sont devenues le signifiant conquérant d'une condition moderne chinoise contemporaine. L'essor des mobilités touristiques produit " un éclatement de la ville sur les campagnes " qui, sans abolir les distances entre les deux, rogne l'opposition radicale et arbitraire issue des expériences du siècle dernier. Pour les urbains de la Chine en transition depuis le début des réformes de la fin des années 1970, le rural, sous ses formes localisées diverses, fut longtemps (et le demeure) synonyme de pauvreté, d'un style de vie arriéré. Le développement des flux touristiques encouragés par le développement et le réaménagement du temps des loisirs depuis la fin des années 1990 (re)conduit désormais son lot, chaque année plus nombreux, d' " urbains " vers des espaces ruraux réaménagés et offerts à la fréquentation touristique sous les étiquettes de " tourisme rural ", de " tourisme vert ", " bleu ", " blanc ", " d'écotourisme ", de " tourisme environnemental " et d'un " tourisme rouge " aux accents patriotiques. Ces mots nouveaux résonnent comme autant d'espoirs d'expériences inédites qui inscrivent les acteurs sociaux dans le " monde (ré)enchanté " du tourisme, lieu d'une expérience de la modernité partagée à l'échelle universelle. Comme toute destination touristique, la " campagne " fréquentée dans le cadre des mobilités de loisirs est un lieu inventé, redessiné par les imaginaires et les attentes de visiteurs pour l'essentiel en provenance des zones urbaines. Les formes de la rencontre entre le rural et l'urbain qui se construit dans le temps et l'espace de la fréquentation touristique des lieux (re)façonnés pour la consommation touristique doivent être examinées, particulièrement dans les nouveaux sites où se réalisent ces " désirs d'ailleurs. "
1 :  LAVUE - Laboratoire Architecture,Ville, Urbanisme, Environnement
Tourisme – mobilités de loisirs – Chine – anthropologie