951 articles 
Fiche détaillée Thèses
Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II Université d'Auvergne - Clermont-Ferrand I (10/11/2006), Claude Beaudoin (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
2006CLF21690.pdf(9.1 MB)
La nucléophosmine, un nouveau partenaire du récepteur des androgènes. Implication dans le cancer de la prostate
Laurent Leotoingt1

Les androgènes sont largement impliqués dans le développement et le maintien des fonctions de leurs organes cibles en contrôlant les processus de survie, d'apoptose, de prolifération ou encore de différenciation cellulaire. L'action de ces hormones est relayée par le récepteur des androgènes (AR) dont l'activité est hautement régulée par son interaction avec des partenaires protéiques. Dans des cellules épithéliales androgéno-sensibles en prolifération, nous avons identifié la nucléophosmine/B23.1 (NPM) comme un nouveau partenaire du récepteur des androgènes. Nous avons montré que NPM est surexprimée dans le tissu tumoral prostatique par rapport au tissu sain au niveau de biopsies, et qu'elle contrôle le niveau d'accumulation de AR et la transcription dépendante des androgènes dans des cellules prostatiques cancéreuses. Ces arguments suggèrent que NPM pourrait être à l'origine d'une expression et d'une activité altérées de AR, et ainsi participer à la tumorigenèse prostatique
1 :  LMGE - Microorganismes : génome et environnement
Prostate – Cancer – Androgènes – Cellules cancéreuses

Nucleophosmin is a new androgen receptor interacting. Its potential role in prostate cancer
Androgens are heavily involved in developing and maintaining the functions of their target organs by controlling the processes of survival, apoptosis, proliferation or cell differentiation. The action of these hormones is relayed by the androgen receptor (AR) whose activity is highly regulated by its interaction with protein partners. In epithelial cell proliferation in androgen-sensitive, we identified the nucléophosmine/B23.1 (NPM) as a new partner of the androgen receptor. We have shown that NPM is overexpressed in prostate tumor tissue compared to healthy tissue at biopsy, and it controls the level of accumulation of AR and androgen-dependent transcription in prostate cancer cells. These arguments suggest that NPM may be the cause of an expression and an altered activity of AR, and thus participate in prostate tumorigenesis