950 articles 
Fiche détaillée Thèses
Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II (06/10/2006), Gérard Prensier (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
2006CLF21679.pdf(9.3 MB)
La différenciation sporale chez les microsporidies : imagerie 3D et isolement des stades de développement, analyse de l'expression différentielle de protéines structurales et première identification des glycanes
Vanessa Taupin1

La microsporidie, Encephalitozoon cuniculi, parasite intracellulaire, est un pathogène opportuniste. Des reconstructions tridimensionnelles à partir de coupes sériées ont permis de visualiser les différents stades cellulaires au cours de la sporogenèse. L'immunolocalisation de protéines pariétales couplée à l'hybridation in situ des ARNm correspondants ont révélé leur expression différentielle durant le développement intracellulaire. L'étude sur la glycosylation des protéines a permis de démontrer l'absence de N-glycosylation et l'existence d'une voie de O-mannosylation. Semblables à celles des champignons, les chaînes sont linéaires d'une longueur maximale de 8 mannoses liés en alpha1,2 et les mannoprotéines sont localisées dans le capuchon polaire. Des protéines fucosylées sont présentes dans la paroi sporale. La mise au point d'un protocole de séparation des stades sporogoniques en gradient de densité, offre des perspectives d'analyses biochimiques comparatives
1 :  LMGE - Microorganismes : génome et environnement
Microsporidies – parasites intracellulaires – Sporogenèse – O-mannosylation – fucose Hybridation in situ – analyse tridimensionnelle

Sporal differenciation of microsporidia : 3D imaging and developmental stages separation, differential expression analysis of structural protein and first identification of glycanes
The microsporidian, Encephalitozoon cuniculi, an intracellular parasite, is an opportunistic pathogen. Three-dimensional reconstructions from serial sections allowed visualization of the different cell stages in sporogenesis. The immunolocalization of cell wall proteins coupled with in situ hybridization of the corresponding mRNAs revealed their differential expression during intracellular development. The study of protein glycosylation has demonstrated the absence of N-glycosylation and the existence of a path of O-mannosylation. Similar to those of fungi, are linear chains with a maximum length of eight mannoses linked alpha1, 2 and mannoproteins are localized in the polar cap. Fucosylated proteins are present in the spore wall. The development of a protocol of separation stages sporogoniques density gradient, offers opportunities for comparative biochemical analysis.