1456 articles – 350 Notices  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Université de Grenoble (24/11/2010), Prof. Marinette Matthey (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Costa_thesis_29112010_Final_20.pdf(32.4 MB)
Revitalisation linguistique : Discours, mythes et idéologies. Une approche critique de mouvements de revitalisation en Provence et en Écosse
James Costa1

Ce travail de thèse cherche à explorer quelques aspects théoriques et pratiques des phénomènes de revitalisation linguistique (RL), un champ de recherche émergent au sujet duquel on a pu noter un manque de conceptualisation. Notre approche de la question est à la fois sociolinguistique et anthropologique, et découle d'un travail de terrain en Provence et en Écosse, où le provençal (ou l'occitan) et l'écossais (Scots) sont présentés comme des langues en danger. Cette thèse, dans laquelle nous considérons la RL comme un phénomène social se produisant dans des contextes de contact culturel, est organisée en trois parties : La première partie explore la manière dont la question de la RL a émergé des travaux sur la mort des langues en linguistique descriptive, mais aussi à partir de travaux sociolinguistiques et anthropologiques. Nous examinons ensuite la manière dont la RL est conceptualisée dans la littérature scientifique. Cette partie aboutit à la conclusion que si la plupart des travaux existants se sont focalisés sur les langues, des analyses en termes d'acteurs sociaux seraient nécessaires à une meilleure compréhension d'un phénomène désormais global. La seconde partie propose un modèle théorique de description et d'analyse de certains aspects des mouvements de RL. Elle associe ces mouvements avec un ensemble de phénomènes plus large, les mouvements de revitalisation culturelle, pour lesquels il existe une tradition de recherche déjà ancienne dans l'anthropologie américaine. Nous complétons ces théories par l'usage de deux notions supplémentaires, mythes et idéologies. La troisième partie met à l'épreuve ce modèle théorique afin de proposer une description et une analyse de quelques dimensions de mouvements de RL en Provence et en Écosse, à travers le discours de quatre catégories d'acteurs sociaux : experts, activistes, locuteurs ordinaires et élèves. Nous étudions également la manière dont les discours circulent dans deux écoles, qui représentent des sites de RL où des ordres de discours rencontrent des pratiques sociales. En conclusion, nous suggérons des liens entre les travaux sur la RL et les études de la mondialisation. On peut en effet voir les mouvements de RL actuels comme représentant des manières de réagir face à l'incertitude causée par l'émergence d'un monde de plus en plus globalisé.
1 :  ICAR - Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations
Revitalisation linguistique – sociolinguistique critique – anthropologie – discours – langue d'oc – écossais

Language Revitalisation: Discourse, Myths and Ideologies A Critical Approach to Revitalisation Movements in Provence and Scotland
This thesis seeks to explore theoretical and practical aspects of language revitalisation (LR), an emerging field of investigation which has been described as under-­‐theorised. We approach the question from a sociolinguistic and anthropological point of view, informed by fieldwork in Provence and Scotland, where both Provençal (or Occitan) and Scots are construed as being under threat. This thesis, which treats LR as a social phenomenon arising in contexts of cultural contact, comprises three parts (seven chapters) organised as follows: Part One explores how the question of LR arose from works on language death in descriptive linguistics, but also from works in sociolinguistics and anthropology. It then examines the way in which LR is conceptualised in academic literature, particularly in sociolinguistics and documentary linguistics. This part concludes that while works on LR have focused on language, much work needs to be conducted on social actors in order to understand this growing and worldwide phenomenon. Part Two links works on LR with more ancient findings on cultural revitalisation movements in American anthropology, and suggests links with LR in order to propose a conceptual framework for the description and analysis of LR movements. This framework includes central notions such as mazeway, and adds the categories of myth and ideology as central notions for the understanding of LR movements. Part Three explores how this conceptual framework can be used to describe and interpret some aspects of language revitalisation movements in Provence and Scotland, looking at how LR is construed in the discourses of language experts, activists, ordinary speakers and pupils. It then looks at how discourses circulate in two schools, which represent particular sites of LR in which orders of discourse and social practice meet. In our conclusion, we suggest links between current works on language revitalisation theory and globalisation studies. Contemporary LR movements can indeed represent ways of dealing with the uncertainty caused by the increasingly globalised world in which we live
Language revitalisation – critical sociolinguistics – anthropology – discourse – langue d'oc – Scots