1456 articles – 350 Notices  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Université Joseph-Fourier - Grenoble I (2009-12-09), Olivier Soubeyran et Frédéric Giraut (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
These_Cecile_FAUVEL.pdf(7.4 MB)
La portée novatrice du développement durable dans la maîtrise aménagiste. Faut-il passer d'une logique d'incertitude à une logique d'inconcevable ? Les leçons de l'expérience marocaine
Cécile Guyetant-Fauvel1

La maîtrise aménagiste vise à optimiser l'organisation socio-spatiale dans un contexte d'incertitude aujourd'hui prédominant. A cet égard, le « développement durable » semble être considéré comme un référentiel novateur car en renouvelant les catégories d'espace et de temps, il offre un éclairage dynamique sur la complexité territoriale contemporaine et sur la place de l'anticipation dans l'action territorialisée. Il sert ainsi de cadre aux modalités d'ajustement entre la décision des acteurs publics et l'incertitude relative aux conséquences de cette décision. En prenant appui sur les observations de terrain menées dans le cadre de la transition aménagiste que le Royaume du Maroc a entamée au début de la décennie 2000, cette thèse interroge la portée d'un ajustement conçu exclusivement sur la recherche de maîtrise. Elle propose une lecture critique des pratiques induites par le recours à ce qui se présente comme une nouvelle rhétorique de l'action, en utilisant un champ analytique doublement centré sur la gestion des inégalités socio-spatiales et sur la valeur heuristique de l'inconcevable dans le traitement du temps long, du rapport à autrui, de l'équité. Sont mobilisées à cet effet des théories sociales peu utilisées en géographie, mais qui sont ici croisées pour mieux comprendre les ressorts de la justice socio-spatiale dans un contexte de recomposition territoriale : l'approche rawlsienne de la justice ; le Care : l'approche jonasienne de l'ontologie humaine et plus généralement de l'anticipation. De ce croisement théorique ressort un système de compréhension faisant dialoguer sur le terrain la logique de l'incertitude et la logique de l'inconcevable. La thèse développe donc l'idée que le « développement durable » est une pensée transitoire, qui stimule la réflexion sur le rapport à l'ignorance dans l'action et dans la recherche de justice socio-spatiale.
1 :  PACTE - Politiques publiques, ACtion politique, TErritoires
Développement durable – Aménagement – Justice spatiale – Incertitude – Inconcevable – Equité – Inégalités – Marges montagnardes – Maroc – Rawls – Jonas

Sustainable development's contribution to a fresh approach to local planning and development. Should reasoning based on the uncertain now be replaced by reasoning based on the unthinkable? Some answers gleaned from the Moroccan experience.
Currently, in an era in which uncertainty is prevalent, local planners seek to optimise social-spatial organisation. “Sustainable development” is thus seen as an innovatory framework, since it brings a new outlook to the notions of space and time, as well as highlighting the complexity of contemporary spatial organisation and the role of foresight in local development actions. It also provides means to adjust public stakeholders' decisions to the uncertainty of the latter's' consequences. Based on field observations of the local planning and development options taken up by Morocco in the early 2000s, this thesis questions the implications of an adjustment having control as its sole objective. Practices stemming from the choice of what was presented as a new discourse on action are critically analysed by focusing on both socio-spatial inequality and the heuristic value of the unthinkable in dealing with the long-term, inter-group relations and fairness. Several social theoretical concepts seldom cited in geographical discussion are interwoven (e.g., Rawls's Justice; Care; Jonas's human ontology and Precaution) in order to study the mechanisms of socio-spatial justice in a context of spatial reorganisation. This approach leads to a system of understanding based on an in situ dialogue between the uncertain and the unthinkable. The idea is developed that “sustainable development” is a transitional concept enlivening thought on the relationship between what is unknown when an action is undertaken and the quest for social justice.
Sustainable development – Socio-spatial organisation – Socio-spatial justice – Uncertain – Unthinkable – Fairness – Inequality – mountain borders – Morocco – Rawls – Jonas