1358 articles – 351 Notices  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Université de Marne la Vallée (21/12/2004), Bernard Cervelle ; Nacima Baron-Yellès (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
These.pdf(13.1 MB)
L'aménageur, le touriste et la nature sur le littoral de l'Aude. Modèles d'aménagement, pratiques touristiques et enjeux environnementaux.
Vincent Andreu-Boussut1

Au cours de la dernière décennie, le littoral de l'Aude a été le siège de mutations profondes dont la création du Parc naturel régional de la Narbonnaise, par un décret du 18 décembre 2003, est un des symboles forts. Comment et pourquoi un tel espace emblématique du tourisme balnéaire, décidé au plus haut niveau de l'État, a-t-il pu connaître une remise en cause aussi radicale de ses modes de gestion ?

Au cœur de la refondation de la gestion du littoral audois, la nature et, en particulier, les espaces protégés sont apparus comme une des clés possibles du re-développement touristique et du ré-aménagement de cet espace balnéaire méditerranéen. Cette recherche s'attache, dans une telle perspective, à mettre en lumière les enjeux contemporains, les étapes et les limites de l'« expérience » audoise.

Notre étude se décompose en trois temps forts qui viennent éclairer notre questionnement sous différents angles.

La première partie expose les différentes étapes de la mise en tourisme d'un littoral composé d'une mosaïque d'écosystèmes naturels singuliers. En réhabilitant le rôle des premiers inventeurs de la villégiature balnéaire à la fin du XIXe siècle et en reconsidérant l'œuvre de la Mission Racine dans la construction planifiée, à partir des années 60, d'un « néo-Languedoc » voué au tourisme, cette démarche permet de mettre en perspective les mutations des politiques d'aménagement du littoral.

La seconde partie déconstruit la genèse d'un acteur central, le Parc naturel régional de la Narbonnaise, qui traduit l'émergence d'un nouveau modèle de gestion du littoral audois. L'analyse des pratiques renouvelées de l'aménagement révèle le recours quasi-systématique aux paradigmes de l'environnement, du patrimoine ou de l'identité et l'intégration centrale des enjeux touristiques dans le développement territorial. Cette recomposition du système d'action et de ses modes d'intervention semble d'ores et déjà traduire une tentative, encore hésitante et incomplète, de gestion intégrée.

A travers l'examen de la gestion des espaces protégés et de leurs usages sociaux, la troisième partie aborde la question de la production d'une nature touristique qui participe à la re-composition des territoires éphémères des vacances. Au delà des discours positifs de certains gestionnaires qui empruntent les arguments classiques du développement écotouristique, quelques études de cas témoignent en réalité d'une gestion insuffisante ou inadaptée des espaces protégés et démontrent que la conservation du patrimoine naturel n'est pas toujours assurée.
1 :  GREGUM - Espaces Géographiques et Sociétés
Littoral – gestion – nature – espaces protégés – conservation – développement touristique – pratiques touristiques – systèmes d'acteurs – territoires – Languedoc-Roussillon – Aude

PLANNERS, TOURISTS AND NATURE ON THE AUDE COAST (FRANCE). MANAGEMENT MODELS, TOURIST PRACTICES AND ENVIRONMENTAL ISSUES
Over the last decade, the Aude coast went through profound changes, symbolised by the creation of the Parc Naturel Régional de la Narbonnaise by Decree of December 18th 2003. How and why this emblematic area of coastal tourism, decided at the highest governmental levels in France, went through such a radical questioning of its management methods?

Central to the re-foundation of Aude coastal management, nature, and protected areas in particular, appeared to be one of the possible keys to tourist rejuvenation and land use re-planning of this Mediterranean mass tourist destination. From this standpoint, this research attempts to shed light on the contemporary stakes, the stages and the limits of the Aude “experience”.

Our analysis consists of three main parts, each of them shedding a different light on our subject.

The first part sets out the several stages of the touristification of a littoral consisting of a mosaic of singular natural ecosystems. In order to put in perspective the changes in land-use coastal planning policies, the analysis focuses on two points: the rehabilitation of the pioneers who have “invented” the first seaside resorts at the end of the 19th century and the rereading of the heritage of the Mission Racine in the planning of a “Neo-Languedoc” devoted to mass tourism from the 1960's onwards.

The second part analyses the genesis of a central actor, the Parc Naturel Régional de la Narbonnaise, which reflects the emergence of a new model of management of the Aude coast. The study of renewed planning practices reveals the quasi-systematic resort to the paradigms of environment, heritage and identity and the integration of tourist stakes in the territorial development. This recomposition of the action system and its intervention strategies already seems to reflect an attempt, still hesitating and incomplete, at integrated coastal management.

By studying the management of protected areas and their social uses, the third part deals with (the question of) the production of a tourist nature that contributes to the recomposition of short-lived holiday territories. In spite of the positive views held by some managers relying on the standard arguments of eco-tourism development, several case studies reveal in fact an inadequate and unsuitable management of protected areas and show that the preservation of natural heritage is not always guaranteed.
Coastline – coastal management – nature-based tourism – protected areas – patrimonialization and conservation policies – actor interaction – tourist practices – Languedoc-Roussillon – Aude