1454 articles – 350 Notices  [english version]
Fiche détaillée Articles dans des revues sans comité de lecture
Pensée Plurielle, 16 (2007) pp. 59-72
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
LB-Concentration_spatiale_pauvrete-V2.pdf(66.7 KB)
Concentrations spatiales des populations à faible revenu, entre polarisation et mixité. Une analyse de trois grandes aires urbaines françaises
Louafi Bouzouina1

L'objectif de cet article est d'aborder la question de la pauvreté par sa dimension spatiale. À travers une comparaison de trois aires urbaines de formes différentes, à savoir Lyon, Lille et Marseille, nous montrons, d'abord à l'échelle communale, que les lieux de concentration des populations modestes sont très stables dans le temps. À l'échelle fine du quartier, nous mettons en évidence des espaces de polarisation des populations selon leurs revenus, sur les trois villes et l'existence de zones de mixité souvent centrales. Les résultats convergent vers une concentration des populations modestes plus importante dans les villes polycentriques de Marseille et Lille interrogeant la capacité de la centralité à réduire la ségrégation de la ville.
1 :  LET - Laboratoire d'économie des transports
pauvreté – concentration – revenus fiscaux – ségrégation spatiale – forme urbaine