1456 articles – 350 references  [version française]
Detailed view PhD thesis
université Paris ouest Nanterre La défense (30/10/2008), Colette Vallat (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
ThA_se_pfirsch_vol_1_texte.pdf(2.9 MB)
ANNEX
ThA_se_Pfirsch_vol_2_figures.pdf(13.5 MB)
Des territoires familiaux dans la ville. Classes supérieures, relations familiales et espace urbain à Naples
Thomas Pfirsch1, 2

A travers le cas napolitain, cette thèse entend revisiter un thème classique de la géographie urbaine, celui de l'inscription spatiale des classes supérieures dans une ville méditerranéenne, mais en insistant sur le rôle clé qu'y jouent les relations familiales. De nombreuses études ont en effet souligné l'importance d'un véritable modèle culturel de proximité familiale dans les pays d'Europe du Sud, et en Italie en particulier, mais rares sont celles qui ont cherché à analyser les formes de cette proximité familiale à l'échelle intra-urbaine et son impact sur la morphologie, la géographie sociale ou l'aire d'influence d'une ville. Le but de cette thèse est donc de présenter, à travers le cas de la bourgeoisie napolitaine, une étude localisée et approfondie des jeux d'influence réciproques entre espace familial et espace urbain dans une grande ville d'Europe du Sud. Quatre types de sources ont été privilégiés : les recensements de population, les listes de membres d'institutions sélectes, les grande enquêtes italiennes sur la parenté, mais aussi et surtout une campagne d'entretiens menés auprès de 50 familles de la vieille bourgeoisie possédante des beaux quartiers la ville, et dont on a reconstitué avec précision l'itinéraire géographique depuis la fin du 19è siècle jusqu'à nos jours. Quatre thèmes sont successivement abordés: la localisation résidentielle des classes supérieures dans la ville, l'impact des dynamiques d'agrégation familiale sur la mobilité intergénérationnelle des élites, les formes actuelles et locales de l'organisation spatiale de leurs parentèles dans l'espace urbain, et les liens entre leurs réseaux familiaux et aire d'influence de la ville
1:  CALHISTE - Cultures Arts Histoire Imaginaires Sociétés et Territoires Etrangers
2:  GC - Géographie-cités
géographie urbaine – Naples – Italie – famille – élites – ségrégation

Family territories in the City. Upper-class, kinship and urban space in Naples
Through the example of Naples, this thesis analyses the importance of kinship in the upper class residential location and mobility in a Mediterranean city. Though many studies have stressed the importance of a family residential proximity cultural model in Southern European countries, the forms of this model in urban space and its effects on urban housing market, architecture and socio-spatial organization have not been studied in detail. Focusing on the Neapolitan upper class, It's demonstrated that kin relationships played an important part in the constitution of a "social zoning" in Naples, which has been conventionally described as a symbol of low segregated Mediterranean cities. The research is based on Census data, National Surveys on kinship, select schools members' lists and semi-structured interviews with Center Naples old upper class families. First, quantitative data was used to locate high status residential areas in the city and to compare Naples socio-spatial organization with that of other Mediterranean Cities. Then, interviews were used to shape the geographical career of 50 kinship groups in the city from late 19th century to nowadays. They showed the influence of family aggregation strategies in the making of upper class areas and their present spatial "inertia" in the City. Maps of these Families' Residential morphology, holiday destinations, and sociability places in the city were also made. To finish, interactions between urban domination zone and family networks are investigated.
urban geography – Naples – Italy – Family – elite – segregation