1441 articles – 350 references  [version française]
Detailed view Habilitation à diriger des recherches
Université Paul Cézanne - Aix-Marseille III (23/09/2005), Marcel Barbéro (Pr.)
Attached file list to this document: 
PDF
texte_final_HDR_Fady-corr.pdf(4.9 MB)
Biodiversité des populations de conifères : existe-t-il une spécificité méditerranéenne ?
Bruno Fady1

La région méditerranéenne est caractérisée par une biodiversité très élevée. Sur une surface équivalent à moins de 2% de la surface terrestre émergée, elle contient plus de 30 000 espèces de plantes vasculaires, dont 290 arbres, parmi lesquels 70% sont des endémiques strictes ou préférentielles. La biodiversité observée au niveau intraspécifique, est, elle aussi, considérable. Malgré un impact humain pluri-millénaire, les conifères méditerranéens ont une biodiversité génétique intra-population 20% plus élevée et une structuration génétique spatiale 45% plus forte que celle des conifères du reste du monde. Les causes de cette originalité génétique sont à rechercher dans les alternances climatiques Quaternaires, relativement « clémentes » en Méditerranée orientale, et qui ont favorisé l'apparition de nombreux micro-refuges. Des facteurs liés aux contraintes écologiques du climat méditerranéen (sélection), aux barrières géographiques (flux de gènes) et à l'impact humain ont pu modifier, au cours de l'holocène, les structures génétiques issues des refuges glaciaires. Localement, le rôle du système de reproduction reste à analyser. Les conifères méditerranéens sont les espèces « clef de voûte » de nombreux écosystèmes forestiers à tous les étages bioclimatiques. Garantir l'adaptation à long terme de ces écosystèmes, riches mais fragiles, est un enjeu considérable pour la gestion forestière.
1:  URFM - Unité de Recherches Forestières Méditerranéennes
biodiversité – Méditerranée – génétique – forêts : conifères

Biodiversity of conifer populations: is there a Mediterranean paradigm?