1445 articles – 350 references  [version française]
Detailed view Article in peer-reviewed journal
Comptes Rendus Géoscience 341, 4 (2009) 319-326
Attached file list to this document: 
PDF
ABenHassen-CRGeoscience-2009.pdf(198 KB)
Données nouvelles sur le contenu organique des dépôts phosphatés du gisement de Ras-Draâ (Tunisie) New data on the organic matter associated to phosphatic ores of the Ras-Draâ deposit (Tunisia)
Aïda Ben Hassen1, Jean Trichet2, Jean-Robert Disnar1, H. Belayouni3

L'étude de la matière organique (MO) associée aux sédiments phosphatés a été conduite sur des fractions séparées – grains phosphatés (pellets) et leurs matrices – de strates riches en phosphate du gisement de Ras-Draâ. Cette étude a réuni des analyses géochimiques élémentaires C, N, S, des analyses par pyrolyse Rock-Eval (RE) et des extractions des substances humiques (SH). Les données géochimiques fournies par l'analyse CNS et par la pyrolyse RE indiquent : (i) des teneurs en carbone organique total (COT) plus élevées dans les matrices (atteignant 4,00 %) que dans les pellets (≤ 1,62 % ) ; (ii) la présence, dans les deux fractions, d'une MO se rattachant à la lignée II, planctonique marine, plus ou moins oxydée ; (iii) une faible évolution diagénétique subie par la MO dans chacune des fractions (Tmax, globalement < 430 °C). Les données quantitatives de l'extraction et du fractionnement des SH en acides fulviques, humiques et humine, indiquent une forte abondance de composés humiques extractibles (CH) dans les pellets (CCH not, vert, similar 70 % de la somme du COT des fractions séparées COTfr) et une présence occasionnelle, en faibles quantités, de CH extractibles dans les matrices. Cette situation exclut que ces pellets se soient constitués de façon authigénique au sein de leur matrice, ce qui est pleinement conforme à la possibilité, récemment formulée, qu'il s'agisse de fèces de poissons. Abstract The study of the organic matter (OM) content of phosphatic sediments from the Ras-Draâ deposit, Tunisia, was carried on the two separated lithological fractions constituting the bulk sediments, namely phosphatic grains (pellets) and their associated matrices. The geochemical characterization of the OM present in pellets and in their matrices by CNS elemental analysis and RE pyrolysis indicates that: (i) the TOC content is higher in matrices (where it reaches 4.00%), than in pellets in the same strata where it does not exceed 1.62%; (ii) the presence of more or less oxidized marine planktonic OM in both fractions; (iii) a low degree of diagenetic evolution of the OM in both fractions (RE Tmax globally < than 430 °C). The chemical extraction of the humic substances (HS) from both fractions followed by the separation of fractions according to the IHSS procedure, systematically indicates a higher abundance of extractable humic compounds (HC) in the pellets (CHC not, vert, similar 70% of the sum of TOC in the separated fractions, TOCfr) and a variable but lower extraction yield in matrices (CHC not, vert, similar 18% TOCfr). This significant difference between both fractions excludes the possibility that pellets formed authigenically from, and within, their matrix. This is consistent with recent findings suggesting that these pellets could be fish feces.
1:  ISTO - Institut des Sciences de la Terre d'Orléans
2:  GéhCO EA6293 - GéoHydrosystèmes COntinentaux
3:  Département des Sciences de la Terre
Phosphorites – Pellets – Exogangue – Matière organique – Substances humiques – Fèces Phosphorites – Organic matter – Humic substances – Feces