s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Université de la Méditerranée - Aix-Marseille II (14/12/2002), André Cartapanis, Professeur à l'Université de la Méditerranée, Directeur du CEFI, UMR 6126 CNRS-Université de la Méditerranée (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Bastidon_ThA_se_2002.pdf(1.6 MB)
Dette souveraine, risque systémique et conditions d'optimalité de l'intervention du Fonds Monétaire International
Cécile Bastidon1

Notre thèse traite des comportements d'aléa moral caractéristiques de la relation emprunteur souverain - prêteurs privés - Institutions financières internationales, et plus particulièrement de la question de l'optimalité de l'intervention du Fonds Monétaire International, lorsqu'il existe un risque de système. Cette problématique renvoie, dans la littérature, aux modèles de dette souveraine et de renégociations, aux modèles de comportement des Institutions financières internationales, et aux modèles de crises financières. Sur cette base, nous proposons deux modèles d'octroi de prêts multilatéraux. Le premier, de type Principal-Agent, comporte une conditionnalité ex post (la conditionnalité actuelle, où la vérification des conditionnalités est postérieure aux transferts, par opposition à une conditionnalité ex ante, où elle serait antérieure). Sa résolution conduit à conclure que, dans un contexte de risque systémique, si le coût de la crise excède celui du renflouement, le FMI devient un prêteur en dernier ressort obligé. Le transfert permet généralement d'éviter la crise, mais l'intervention n'est pas globalement optimale. L'objet du second modèle, de conditionnalité ex ante, est de déterminer si ce mode d'intervention permettrait de limiter les comportements d'aléa moral des prêteurs privés et des emprunteurs. Le transfert effectué par le FMI est, ici, lié à une note préalablement attribuée. Les prêteurs privés sont divisés en deux catégories : les "spéculateurs" et les "investisseurs". Selon nos hypothèses, le régime de conditionnalité ex ante permet de renouer avec une contrainte d'incitation, renforcée par le lien entre investissements durables et système de notation. L'efficience de l'intervention se trouve améliorée en termes d'allocation optimale des ressources multilatérales et de prévention des crises. L'importance accordée par le Fonds Monétaire International à la stabilisation à court terme du système de financement international entraîne cependant la persistance d'un aléa moral de l'emprunteur.
1 :  LEAD - Laboratoire d'Économie Appliquée au Développement
dette souveraine et crises de dette – asymétries d'information – Institutions Financières Internationales Classification JEL : F33 – F34 – D82

Sovereign debt, systemic risk and optimality conditions to the International Monetary Fund intervention
This thesis deals with moral hazard behavior characteristics of the relationship between sovereign borrowers, private lenders and International Financial Institutions. The optimality of the intervention of the International Monetary Fund, in the context of a risk of system, is of particular concern to us. This problem refers to three types of theoretical models : sovereign debt renegotiation, international financial institutions, and financial crises models. On these bases, we propose two models of multilateral lending. The first one is a Principal-Agent model with ex post conditionality (usual conditionality, where verification is made after the transfer, as opposed to ex ante conditionality, where it would be made earlier). The model shows that, in the context of a systemic risk, if the cost of the crisis exceeds that of the bailout, the IMF is forced to be a lender of last resort. The transfer can usually avoid the crisis, but this intervention is not globally optimal. The purpose of the second model of an ex ante conditionality is to determine whether this intervention scheme would reduce moral hazard behaviors of private lenders and borrowers. The transfer made by the IMF is here conditioned by a rating, which was previously assigned. Private lenders are divided into two categories: "speculators" and "investors". According to our assumptions, ex ante conditionality is incentive compatible, with a positive relationship between long term investment and ratings. The effectiveness of multilateral intervention is improved in terms of optimality of allocation of multilateral funding, and crisis prevention. The importance of short-term crisis management to the International Monetary Fund, indeed, leads to the persistence of borrowers moral hazard.
international monetary arrangements and debt institutions – international lending and debt problems – asymmetric and private information

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...