s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Ecole Nationale d'Architecture et d'Urbanisme de Tunis (09/03/2012), Jean-Pierre Péneau (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
THESE_Hind_Karoui.pdf(15.7 MB)
Sensibilité aux ambiances lumineuses dans l'architecture des grandes demeures husseinites du XVIIIe - début XIXe siècles.
Hind Karoui1

La recherche que nous menons est un essai de reconstitution des ambiances lumineuses dans les grandes demeures des dignitaires du pouvoir beylical du XVIIIe et du début du XIXe siècle (1704-1815), situées dans la médina de Tunis. Notre objectif est de comprendre les rôles respectifs de l' " architecte " et des usagers dans cette " mise en lumière " de l'espace domestique traditionnel tunisois. Deux points essentiels ont articulé notre réflexion. Le premier point concerne le profil des habitants et du chef de la corporation des maîtres-maçons, chargé de la conception et de l'exécution des travaux, le deuxième point porte sur la caractérisation des ambiances lumineuses des espaces de la demeure. Notre méthode d'approche est de type interactionnelle. Elle nous permet de combiner le volet lié à l'histoire-sociale avec le volet expérimental. Cette méthode s'applique à la modélisation géométrique, à la simulation numérique ainsi qu'aux prises de mesures d'éclairement, effectuées dans une des demeures de notre corpus, à savoir dãr Ben Abdallah (quartier Bãb el-Jazîra). Les types de percement et d'éléments de protection solaire qui leur ont été ajoutés, ainsi que leur orientation et leur emplacement dans la demeure, ont été de même analysés. Par ailleurs, à l'aide du logiciel d'éclairement SOLENE (CERMA, UMR, CNRS 1563), nous avons dressé des cartographies d'éclairement, pour décrire trois scènes de vie que nous avons considéré comme étant représentatives de la vie familiale de l'époque. Il s'agit : 1. D'une restitution d'un moment de détente du propriétaire, le ministre Slimãne Kéhia dans son observatoire privé (kushk), 2. D'une rencontre entre son épouse, la princesse Aziza avec ses invitées, dans la salle en " T " de la maison des hôtes, 3. D'une journée de travail, particulièrement laborieuse, vécue par les jeunes servantes noires, à l'occasion de l'approvisionnement annuel de la famille en couscous. Chacune de ces trois scènes se déroulaient à des moments particuliers de l'année et dans un espace spécifique de la demeure. Les résultats obtenus nous ont permis de saisir la relation existante entre les goûts et les désirs des usagers d'une part, les pratiques constructives et le savoir-faire de l' " architecte " d'autre part, avec la qualité lumineuse des espaces habitables. Pourquoi donc ne pas parler d'une " culture de la lumière ", qui se dessine à travers les faits et gestes des habitants et dans leur façon de gérer, d'ajuster et de contrôler les dispositifs d'éclairement par rapport à leur mode de vie, à leurs goûts et aspirations ?
1 :  EdSia - Ecole doctorale " Sciences et ingénieries architecturales "
Equipe de Recherche sur les Ambiances
Ambiance lumineuse – " architecte " (amîn el-binã') – Eclairage naturel – esthétique – éthique – Histoire sociale – Lumière du jour – Mesures d'éclairement – modélisation – Notables – Scènes de vie – simulation numérique – Usages

Sensibility to ambient lighting in the architecture of the huge dwellings in the 18th - early 19th century.
The conducted research is an attempt to rebuild ambient lighting in the huge dwellings of the Bey ruling time's dignitaries, in the 18th and early 19th century (1704-1815), located in the medina of Tunis. The research aims at understanding the respective roles of the "architect" and the employees in this "highlighting" of traditional domestic space of Tunis. Two main points articulated our thinking: the first concerns the profile of the inhabitants and of the head of the guild of master masons, who is responsible for the work design and execution; the second point concerns the characterization of the dwelling's ambient lighting spaces. The approach method is interactional. It allows to combine the socio-historical part with the experimental one. This method applies to geometric modeling, numerical simulation as well as light measurements taking, performed in one of our corpus dwellings, namely dãr Ben Abdallah (Bãb el-Jazeera). The types of piercing and solar protection items that were added, as well as their orientation and location in the dwelling, were also analyzed. Moreover, using lighting SOLENE software (CERMA, UMR, CNRS 1563), we developed Light Maps to describe three life stages considered representative of family life of the time. These are: 1. A reproduction of the owner's relaxation moment: the Minister Slimãne Kéhia in his private observatory (kushk), 2. A meeting between his wife, Princess Aziza and her guests in the " T " shape Room of the guest house, 3. A working day, particularly a laborious one, experienced by young black servants on the occasion of the family's annual supplying with couscous. Each of these scenes took place at a particular time of the year and within a specific area of the house. The obtained results allowed us to understand the relationship existing between the users tastes and desires on the one hand, the architect's constructive practices, and know-how on the other, and the lighting quality of the inhabited spaces. So why not speak of a " culture of light " that emerges through people's actions and their way of managing, adjusting, and controlling lighting devices with respect to their mode of life, tastes and aspirations?
Ambient lighting – " architect " – Natural Lighting – Aesthetics – Ethics – Social History – Daylight – Lighting Measures – Modeling – Notables – Life Stages – Numerical Simulation – Usages

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...