s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Université de Grenoble (10/11/2011), Jean-luc Cracowski (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
20073_BLAISE_2011_archivage.pdf(9.2 MB)
Développement de la iontophorèse comme axe thérapeutique des atteintes microcirculatoires dans la sclérodermie systémique
Sophie Blaise1

La sclérodermie systémique (ScS) est une maladie qui peut engager le pronostic vital des malades de façon très rapide. La pathogénie de la maladie reste encore obscure mais est liée aux atteintes vasculaires probablement en lien avec la fibrose cutanée. La thérapeutique de cette maladie est difficile. Aucun traitement étiologique n'existe et la prise en charge est plutôt axée sur les traitements des différentes atteintes. La iontophorèse cutanée est un dispositif qui permet la diffusion de molécules en solution à travers la peau grâce à une stimulation électrique de manière non invasive. Cette technique a été utilisée initialement comme test physiologique. Notre objectif est d'évaluer et de développer la iontophorèse thérapeutique, notamment avec des molécules vasodilatatrices, pour pouvoir l'utiliser dans des applications thérapeutiques telles que la pris en charge des ulcérations digitales (ou troubles trophiques cutanés) de la ScS. Trois parties ont été développées. La première partie consiste en l'association de deux molécules vasodilatatrices (une per os, le sildenafil, et en iontophorèse, le nitroprussiate de sodium (SNP), en étudiant la tolérance de l'association et son effet sur le flux vasculaire cutané chez le volontaire sain (étude INFLUX-VS). La deuxième partie correspond à un screening de molécules ayant une action vasodilatatrice et étant délivrées en iontophorèse chez le rat : l'étude INFLUX-RAT conclue à l'obtention d'une vasodilatation cutanée chez le rat avec les analogues de la prostacycline. La troisième partie correspond à l'évaluation chez le volontaire sain de la iontophorèse des analogues de la prostacycline : l'étude INFLUX-IT-VS conclue à une dilatation du flux sanguin cutané avec le tréprostinil et avec une bonne tolérance cutanée et systémique. La dernière partie correspond aux avancées parallèles des travaux tant dans le domaine de la reproductibilité des techniques d'acquisition des signaux du flux sanguin cutané que les études réalisées avec les patients sclérodermiques à qui on pourrait espérer un jour voir proposer une iontophorèse thérapeutique.
1 :  HP2 - Hypoxie : Physiopathologie Respiratoire et Cardiovasculaire
Hypoxie : Physiopathologie cardiovasculaire et respiratoire
Microcirculation – Iontophorèse – Sclérodermie systémique – Analogues des prostacyclines

Development of the iontophoresis as a therapeutic area of the microvascular in the systemic scleroderma
Systemic scleroderma (ScS) is a rare disease that may be associated with a poor prognosis. The pathogenesis of the disease remains still unclear but comprises vascular abnormalities related to skin fibrosis. ScS disease treatment is difficult. No etiologic therapy is available and patient's management is rather centred on the treatments of the different organs failure symptoms. Skin iontophoresis is a non invasive technique, which allows a transcutaneous diffusion of molecules in solution thanks to an electrical stimulation. This technique was initially used as physiological test. Our objective is to test and to develop therapeutic iontophoresis, in particular with molecules possessing vasodilator properties. The final objective is to use it in therapeutic applications such as the treatment of ScS digital ulcerations. Three parts will be developed in the present work. The first part describes the association of two vasodilatator drugs (sildenafil used per os, associated with sodium nitroprusside used through cathodal iontophoresis. We studied the safety of the association and its effect on the skin vascular flow in healthy volunteers (INFLUX-VS study). The second part describes the screening of vasodilatator drugs delivered through cutaneous iontophoresis in rats (INFLUX-RAT study). The aim of the study was to select the more potent drugs in term of maximal rat skin vasodilatation. The more potent drugs were prostacyclins analogues. The third part describes the iontophoresis of prostacyclins analogues in healthy volunteers: the INFLUX-IT-VS study. The more potent cutaneous vasodilatation was observed with treprostinil, with a good skin and systemic tolerance. The last part decribes the reproducibility of the techniques used to quantify skin blood flow along with studies using these techniques in scleroderma patients. These are required to enable a reproducible evaluation of the effect of skin iontophoresis in patients with scleroderma
Microcirculation – Iontophoresis – Systemic scleroderma – Prostacyclin analogues

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...