login
english version rss feed
Detailed view PhD thesis
Université François Rabelais - Tours (04/05/1999), Gérard Chouquer (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
texte_these_Jung.pdf(2.1 MB)
ANNEX
ThA_se_figures_Jung.pdf(17.1 MB)
Morphogenèse, fonctions et évolution de la centuriation B d'Orange et essai de restitution diachronique des paléopaysages du Tricastin (Drôme-Vaucluse)
Cécile Jung1, 2

Ce travail présente la morphogenèse, les fonctions et l'évolution de la centuriation B d'Orange et un essai de restitution des paléopaysages durant les périodes historiques du Tricastin (Drôme-Vaucluse), région située en moyenne vallée du Rhône. Cette centuriation a fait l'objet depuis de nombreuses années de travaux archéomorphologiques qui se sont intéressés à définir sa zone d'extension et le mode agencement de son découpage. En revanche, avant cette étude, peu de travaux archéologiques n'avaient été réalisés. Ainsi, sa matérialisation et son fonctionnement et son évolution demeuraient encore à définir précisément. Les opérations archéologiques que nous avons pu mener dans le cadre d'une opération d'archéologie préventive, nous ont permis d'analyser ce réseau cadastral en de multiples secteurs et de reconnaître de manière précise sa fonction, sa matérialisation et son évolution. Les résultats issus des analyses morphologiques, de la lecture des images satellitales, des calculs métrologiques sur les parcellaires et des études pédosédimentaires et archéologiques sur le terrain, nous ont permis de définir l'importance du milieu et des dynamiques sédimentaires dans la constitution, la morphologie et la pérennité des limites parcellaires. Ainsi, nous avons pu démontrer la variation de la matérialisation des axes centuriés et des limites parcellaires en fonction de leur localisation au sein du géosystème et des unités morphopédologiques que nous avons pu mettre en évidence. Nous avons remarqué en effet une grande hétérogénéité de la matérialisation et de l'agencement de l'ensemble de ces éléments centuriés. Ce constat permet d'assouplir et même remettre en partie en cause l'idée d'une organisation très rigide et stéréotypée de ces réseaux, qui est encore largement répandue dans la communauté scientifique. Les processus taphonomiques entrant en jeu dans la conservation différenciée des limites parcellaires ont également été abordés et définis. Nous avons pu, par cette même approche pluridisciplinaire déterminer précisément la fonction des fossés cadastraux, qui sont les éléments constitutifs de la centuriation les plus répandus. Ainsi, nous avons pu démontrer leur importance dans la gestion des eaux de la plaine du Tricastin. La multiplicité des approches et des points d'observations nous ont également permis de proposer un schéma de fonctionnement de l'écoulement des eaux de cette plaine durant l'Antiquité. Par ailleurs, les résultats des analyses paléoenvironnementales, effectuées sur les phases de remplissage des structures fossoyées du réseau cadastral, permettent de saisir les variations du paysage cultivé de cette région et de raisonner sur les modes agro-pastoraux et leurs mutations. La comparaison entre les données paléoenvironnementales, les données de l'archéologie spatiale et celles montrant les phases de fonctionnement du réseau cadastral, nous permet de percevoir combien ces différentes dynamiques ont un fonctionnement synchrone. Ainsi, les phases où une forte emprise du paysage agricole est reconnue, d'après les analyses paléobotaniques, correspondent à celles où les réseaux fossoyés sont les plus actifs et le réseau de peuplement très développé. A contrario, les phases de déprise agraire sont concomitantes avec celles d'abandon des réseaux fossoyés et correspondent à une mutation dans l'occupation de l'espace.
1:  LAT - Laboratoire Archéologie et Territoires
2:  INRAP - Institut National de Recherches Archéologiques Préventives
centuriation – fossés – analyse pédosédimentaire – taphonomie – archéologie des paysages – archéomorphologie – télédétection – paléopaysages historiques – cadastres romains d'Orange – parcellaires – paléoenvironnement – géoarchéologie – métrologie des parcellaires

The formation, function and development of the cadastre B of Orange, and a suggested chronological reconstruction of the ancient landscape in the Tricastin region (Drôme-Vaucluse, France).
This work presents a study of the formation, function and development of the cadastre B (centuriation) of Orange, and a suggested chronological reconstruction of the ancient landscape in the Tricastin region which is located in the middle Rhône valley (Drôme-Vaucluse) France. This system of centuriation has long been the object of research attempting to determine its extent and manner of division. However, few archaeological excavations had been carried out before this study. Thus, its precise form, function and development remained to be defined. The archaeological excavations were part of a campaign of rescue archaeology, and enabled detailed investigation of several areas of the cadastre. Morphological analysis, satellite imagery, and estimates of the area of land divisions, together with the investigation of the soils and archaeology on the ground, allowed us to define the importance of the environment and sedimentary processes in the laying out, form and permanence of the field boundaries. We were able to demonstrate that the nature of the axes of the cadastre and the field boundaries varied according to their position and the underlying landform and soils. Indeed, the overall layout was very varied, throwing into doubt the idea of a strict and predetermined organisation of the grid - an idea which is still widely held. We also considered the process of preservation in the differential conservation of the field boundaries. This multidisciplinary approach led us to determine precisely the function of ditches which are the most widespread element of the centuriation. We demonstrate that they were important for water management in the Tricastin plain, and have drawn up a possible flow pattern for the Roman period. The sediments of the ancient ditches yielded environmental information from which the variability of the farmed landscape, and its changing cropping regimes could be discerned. The diverse body of data gave insight into the interrelationships of the various factors operating. Thus, periods with intensive agricultural activity correspond to periods when the ditch network was most active and the settlement pattern highly developed. In contrast, periods of agricultural decline correspond to periods when the ditches were abandoned and major changes in land use.
centuriation – ditches – soil analysis – landscape archaeology – archaeo-morphology – remote survey – Roman – Orange cadastre – field boundaries – ancient environment – geoarchaeology – taphonomy – measurement of land division

all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...