login
english version rss feed
Detailed view PhD thesis
Université Scientifique et Médicale de Grenoble (04/07/1986), Claude Kerckhove (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
These-Lereus-1986.pdf(3.8 MB)
Les séries mésozoïques subbriançonnaises du massif du Morgon. Evolution paléogéographique du secteur durancien de la paléomarge téthysienne. ( Nappe de l'Embrunais-Ubaye, Alpes occidentales françaises).
Christine Lereus1

Le massif du Morgon, situé dans les nappes de l'Embrunais-Ubaye à la latitude du lac de Serre-Ponçon,représente un élément structural de la zone subbriançonnaise des Alpes occidentales françaises. Les limites tectoniques actuelles de ce massif sont héritées, en majeure partie, d'une structuration paléogéographique acquise au cours du début du Jurassique. La série stratigraphique étudiée s'étend du Trias supérieur au Crétacé supérieur. Elle se divise en cinq mégaséquences qui correspondent aux grandes étapes de la constitution de la paléomarge téthysienne : période de "pré-rift" jusqu'à l'Hettangien inférieur, période de rifting de l'Hettangien à l'Aalénien, période de "postrift" du Bajocien au Crétacé. Chaque horizon lithostratigraphique montre de nombreuses variations latérales de faciès aussi bien transversales que longitudinales. Certaines d'entre elles coïncident étroitement avec les limites actuelles de plusieurs des unités tectoniques qui composent le massif du Morgon. L'analyse de ces variations permet de reconstituer un schéma palinspastique cohérent à condition de faire intervenir deux décrochements sénestres d'environ 10 km d'amplitude qui ont, par la suite, décalé les domaines paléogéographiques lors de la mise en place des nappes à la fin du Paléogène. Du Trias supérieur à l'Hettangien, ce domaine correspond à une plate-forme carbonatée peu subsidente. A partir du Sinémurien s'ébauche un découpage en aires hautes et basses qui se concrétisent par l'individualisation d'une série de compartiments délimités par des failles normales. Ces structures sont cachetés par la discordance de l'ensemble Bajocien-Bathonien correspondant à des dépôts de plate-forme où se décèlent des tendances locales à l'émersion. Dès la fin du Bathonien, le bassin s'approfondit et certains secteurs reçoivent les produits de démantèlement d'escarpements de faille (Brèche du Cap), passant latéralement à des turbidites incorporées à la sédimentation argileuse des Terres noires. De l'Oxfordien supérieur à la fin du Crétacé inférieur, le bassin est le siège d'une sédimentation carbonatée profonde et réduite, troublée par des glissements sous-marins. Le début du Crétacé supérieur correspond à de profondes modifications paléogéographiques en relations avec une tectonique synsédimentaire très active: un méga-chenal d'érosion apparait, dans lequel se déposent des "Schistes farcis ", c'est à dire des Black shales à blocs et olistolites, Cette formation contient un corps resédimenté, à matériel triasique et liasique, interprété comme issu d'un paléodiapir triasique perçant le fond du bassin. A partir du Cénomanien supérieur et jusqu'au début du Paléocène, une sédimentation de calcaires planctoniques se généralise dans l'ensemble du domaine du Morgon, où elle estompe les structures réalisées antérieurement. Replacé dans un contexte plus large, l'analyse des variations des séries de la zone subbriançonnaise durancienne conduit à proposer un modèle de paléomarge en mosaïque dont l'essentiel du canevas est réalisé avant le Bajocien.Ce schéma contribue à expliquer la complexité stratigraplùque du domaine subbriançonnais et s'insère bien dans le modèle paléogéographique de la marge européenne du segment ligure de la Téthys
1:  Institut de géologie Dolomieu
Subbriançonnais – Morgon – Mésozofque – paléogéographie – paléotectonique distensive – brèches – olistolites – halocinèse synsédimentaire albienne.

The Morgon mountain belongs to the Embrunais-Ubaye Nappes, in the Southern French Alps, near Serre-Ponçon lake on the Durance river. It is a structural part of the Subbriançonnais Zone of the Western Alps. Its present tectonic litnits are in large part inherited from Jurassic structuration. The studied stratigraphic series range from Late Triassic to Late Cretaeeous. It can be divided into 5 megasequences corresponding with the main structuration stages of the European Tethyan Paleomargin, that are: 1) pre-rift period up to Early Hettangian, 2) riftjng period from Hettangian to Aalenian, and 3) post-rift period from Bajocian to Cretaeeous. Each lithostratigraphic horizon shows many lateral variations of facies, both transverse and lengthwise. Some of them closely foilow the present limits of the tectonic units. The analysis of these variations allows a coherent palinspastic diagram to be reconstituted, if two left-wrench alpine faults, each of them with about 10 km displacement, are assumed. From Late Triassic to Hettangian, the Morgon realm is a carbonate platform with minor subsidence. During Sinemurian time it begings to cut up into high and low areas delimited by tensional faults. These structures are sealed by a generaI unconformity below the Middle Jurassic platform carbonates in which indications of emersion are found. Since Callovian time, the basin is deeping down and some places receives coarse materials supplied by fault unstable slopes (Brèche du Cap), which show a lateraI transition into turbidites fining away in an black marIs Oxfordianformation (Terres noires). From Late Oxfordian to the end of Early Cretaceous, the basin is a place of a reduced deep carbonate sedimentation, with chert and slumps levels. The begining of Late Cretaceous correspond with important paleogeographic change, according with active synsedimentary fault tectonics. A large erosion channel appears, in which Black shales, with a number of olistolites, are deposited. This formation contains a Triassic and Liassic body, including gypsum, which indicates the presence of a Triassic synsedimentary diapir in the environment of Morgon realm. During Senonian and Paleocene times, planctonic deposits spread out int the whole area. When replaced in a more general context, this study leads to a "puzzle like" palinspastic reconstitution for the Morgon and Durancian Subbriançonnais "corridor", the main features of which are built before Bajocian time. This scheme helps to explain the stratigraphic complexity of the subbriançonnais domain. It fits rather weil into the paleogeographic model of the North Tethysian margin as proposed by Lemoine, although with some added complications.

all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...