s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Université d'Orléans (14/12/2007), Gaetan Hains (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
rapport.pdf(9.8 MB)
Modèles et outils pour le déploiement d'applications de Réalité Virtuelle sur des architectures distribuées
Sylvain Jubertie1

Les applications de Réalité Virtuelle requièrent une puissance de calcul importante qui peut être apportée par les grappes de PC, des ensembles d'ordinateurs connectés par des réseaux performants. Afin d'exploiter la puissance de ces architectures, une approche consiste à  décomposer les applications en plusieurs composants qui sont ensuite déployés sur les différentes machines. Les performances de telles applications dépendent alors du matériel ainsi que des synchronisations entre les différents composants. Evaluer les performances d'une application de RV suivant un déploiement donné consiste à  observer si son exécution permet l'interactivité. Cependant, cette phase de test rend la recherche d'un déploiement répondant à  ce critère longue et fastidieuse et monopolise l'architecture. Nous proposons donc de définir un modèle permettant l'évaluation des performances à  partir de la modélisation de l'architecture, de l'application et de son déploiement. Nous proposons ensuite d'utiliser la programmation par contraintes pour résoudre les contraintes extraites de notre modèle et permettre ainsi d'automatiser la génération de déploiements capables de fournir le niveau d'interactivité souhaité. Cette approche permet ainsi de répondre aux nombreuses questions que peut se poser un développeur : Existe t'il un ou plusieurs déploiements de mon application permettant l'interactivité sur mon architecture ? Si oui, quels sont ils ? L'ajout de machines supplémentaires permet il un gain de performances ?
1 :  LIFO - Laboratoire d'Informatique Fondamentale d'Orléans
architectures parallèles – architectures distribuées – modèle de performance – applications de Réalité Virtuelle

Virtual Reality applications require a huge amount of computational power that clusters, sets of computers connected with networks, are able to provide. To take advantage of these architectures, it is possible to split applications into several parts, called components, and to map them on different cluster nodes. Performance of such applications depends on hardware performance, on their mapping and also on the synchronization and communication schemes between components. To determine if a VR application can run in an interactive way, we can map and run it on the architecture. If the application does not perform as expected we have to try another mapping. However, it is often a long and tedious process before finding a mapping with expected performance. To speed up this process we define a performance model which enables to evaluate performance of a given mapping for a distributed application on a cluster from architecture, application, and mapping descriptions. Then, we propose an approach based on constraint programming to automatically generate mappings. Constraints are defined from our model, from performance of the architecture and also from performance expected by the user. This approach enables to answer the following answers: Does at least one mapping exists with the expected performance on the given architecture ? If it does then what are these mappings? Does the application performs better if we increase the number of nodes of the architecture?

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...