login
english version rss feed
Detailed view PhD thesis
Université Toulouse le Mirail - Toulouse II (01/03/2004), Jean-Paul Laborie (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
A_Bounouh_Volume1.pdf(42.1 MB)
A_Bounouh_Volume2.pdf(23.4 MB)
Planification spatiale et logiques des acteurs de production et de gestion de l'espace urbain : cas du nouveau quartier résidentiel d'El Mourouj dans la périphérie méridionale du Grand Tunis
Abdelala Bounouh1

Le début des années 70 a été marqué par une forte accélération de la croissance urbaine en Tunisie en particulier dans le Grand Tunis. Cette croissance s'est manifestée par un étalement spatial de l'agglomération tunisoise vers le Nord et l'Ouest qui s'est distingué surtout par la prolifération de l'habitat spontané. Face à une telle situation, les pouvoirs publics ont pris la décision d'orienter la dynamique spatiale vers la périphérie méridionale, traditionnellement connue par ses activités industrielles. C'est dans ce contexte que s'inscrit le nouveau quartier résidentiel d'El Mourouj qui a vu le jour à partir des années 1980 et qui constitue une opération d'urbanisme d'envergure. Plusieurs acteurs du développement urbain vont « s'affronter » sur ce territoire en gestation avec des logiques et des stratégies souvent contradictoires. Les pouvoirs publics qui représentent le principal acteur à travers ses différentes institutions et organismes ont exercé durant les trois dernières décennies le monopole de la gestion et l'offre foncière, de la production et du financement du logement. Ils ont essayé de développer un modèle d'aménagement urbain privilégiant la mixité des quartiers d'habitation d'un point de vue contenu social et encourageant les constructions verticales afin d'atténuer la « déferlante urbaine ». Cette politique qui vise à réduire la consommation de l'espace ne cadre pas avec l'engouement des ménages qui préfèrent les logements individuels et procèdent souvent à de multiples transformations dans les nouvelles habitations qu'ils acquièrent dans le but de les adapter à leurs coutumes et mode de vie quotidiens. Avec le désengagement progressif de l'Etat du secteur de l'habitat, les promoteurs immobiliers privés vont s'imposer sur la scène de la production du cadre bâti et ils vont profiter de l'augmentation des coûts fonciers et des fluctuations du marché immobilier pour réaliser des marges bénéficiaires appréciables. A travers notre recherche, nous avons essayé de montrer que l'absence de coordination entre les différents opérateurs du secteurs public et privé, le cloisonnement qui existe au niveau de l'administration et la mise à l'écart des citoyens dans la gestion des affaires quotidiennes de la cité, expliquent les retards dans la réalisation des équipements de base comme c'est le cas de la ligne de métro à El Mourouj et les difficultés de gouvernance communale dans ces nouvelles banlieues en recomposition de la périphérie du Grand Tunis.
1:  ISTEUB - Institut Supérieur des Technologies de l'Environnement, de l'Urbanisme et du Bâtiment
acteurs du développement urbain – planification spatiale – quartier résidentiel – gestion foncière – production du cadre bâti – habitat vertical – marché immobilier – gouvernance communale – logique de production

This growing appeared in the form of a spread out of the agglomération of Tunis towards the North and the West by the prolifération of the spontaneous housing. In front of such situation, the authorities decided to orientate space dynamics towards the meridian outskirts, known traditionally for their industrial activities. The new residential area of "El Mourouj" is in keeping with this context; created in the 80's it constitutes a wide-ranging opération of urbanism. Many actors of the urban development will confrontate in this territory in gestation with stratégies and lines of arguments always contradictory public powers representing the principal actor through its différent institutions and organizations has practiced along the three last décades the monopole of management and offer, construction and financing of the land. ( housing). They tried to précède to the development of an urban model which privilège the mixed quarters of housing from/the point of view social content and encouraging the vertical constructions do to avoid the " urban invasion". Thèse policies, which aim to reduce the space consumption, don't match with the household. Infàtuation who prefer individual houses and often do many transformations in their new inhabitations they purchase in order to adapt them to their daily custom and way of life. With the graduai disengagement of state from housing, the private property developers will impose themselves in the scène of built-up site and will make profit of the raising priées of and market fluctuations of real estate to realize perceptible profit margin. Through our research, we tried also to show that there is a lack of coordination among différent operators from public and private sectors, the partitioning which exist at the level of administration and the purchasing out of citizen from the management of daily afifairs of the city, explains the delay which occurred in the carrying out of basic equipment such as the case of métro line of El Mourouj and the difficultés of communal ruling in this news suburbs in recombining of the periphery of Great Tunis.
Actors urban development – spatial planification – residential area – realestate management – built-up site – vertical housing – real-estate market – communal ruling

all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...