s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Université Rennes 2 (04/11/2004), Christian Le Moënne (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
avt-derniere_version_THESE_Volume_1_E.MAHE.pdf(4.4 MB)
Pour une esthétique in-formationnelle. La création artistique comme anticipation des usages sociaux des TIC
Mahé Emmanuel1

Si, dans notre tentative pour penser les usages futurs des technologies de l'information et de la communication, nous sommes sans doute inévitablement enfermés dans les limites des usages actuels, peut-être les artistes qui mobilisent ces technologies peuvent-ils, qu'ils en aient ou non conscience, nous donner à voir des logiques et des pratiques qui permettent d'imaginer quelques éléments de ce futur. Ceci, bien entendu suppose que les artistes soient capables d'anticipations dans le domaine de l'innovation technologique. Pour explorer cette hypothèse, nous avons volontairement décidé d'analyser des productions artistiques pour tenter de comprendre comment les « usages artistiques » se forment dans le cours de l'élaboration et de la réalisation d'un projet, mais également la façon dont ces oeuvres, qualifiées de « tekhnê-logiques », inventent ou mettent en scène de nouveaux usages (imaginés ou réels) liées à la communication contemporaine. Les Technologies de l'Information et de la communication, dans ce contexte, apparaissent comme des outils de production et non pas seulement des outils de diffusion ou de transmission. Les artistes ne se limitent par à travailler avec les TIC mais aussi à travailler sur elles, en leur attribuant de nouvelles formes esthétiques, organisationnelles, symboliques, en créant de nouveaux dispositifs communicationnels. En parallèle à ces analyses de pratiques artistiques multimedia, une analyse approfondie des collaborations entre un centre de R-D (France Télécom R&D) et des artistes a été menée pendant trois années (de 2001 à 2004) pour comprendre comment les coopérations s'établissent, aboutissant à des innovations dans le domaine des télécommunications. Ces analyses ne valent pas tant par les objets qu'elles traitent et les résultats auxquelles elles aboutissent que par la façon dont elles ont été traitées, c'est-à-dire par l'élaboration progressive d'une approche fondée sur l'hypothèse d'une analyse en termes d'esthétique « in-formationnelle ». Cette approche permet de questionner les notions d'usages, d'anticipation et d'innovation à travers les notions de forme et d'in-formation, c'est-à-dire en questionnant leurs différentes régimes de visibilité, et en élaborant l'hypothèse que les TIC se présentent aujourd'hui sous la forme de « Gaz media » (ou « Khaos media »). Le projet de cette recherche est de considérer que l'Esthétique doit être ré-investie, davantage qu'elle ne l'est encore, par les Sciences de l'Information et de la Communication, non seulement comme objet, mais surtout comme théorie des formes et des processus.
1 :  CERSIC - ERELLIF - Centre de Recherche en Sciences de l'Information et de la Communication. UHB
information - forme - communication - TIC - usage - innovation - anticipation - art - pratique

For an in-formational aesthetic. The artistic creation as anticipation of the ICT uses ?
In our search for future uses of information and communication technology, we are inevitably restrained by the limitations of current usage. Artists however when using these technologies may, whether they realize it or not, lead us to certain uses and practices allowing us to imagine some elements of the future. This, of course supposes that artists are capable of anticipating uses in the domain of technical innovation. In order to explore this hypothesis, we decided to analyze artists work to try to understand how « artistic uses » arise during the process of the elaboration and realization of a project, but equally the way in which this work which we qualify as « tekhne-logic » either invent or bring into play new uses (either imagined or real) in contemporary communications. In this context, information and communication technology are use as production tools rather than just tools used for transmission or broadcasting. Artists do not limit themselves to working with information and communication technology but they also work on them, giving them new esthetic, organizational and symbolic forms, creating new methods of communication Along with an analysis of multimedia artistic practice, an in depth analysis of the collaboration between a R & D center (France Telecom R & D) and artists was conducted over three years (2001 – 2004) in order to understand how such collaborations begin and how they lead to innovation in the field of telecommunications. These analyses are important not because of the subjects treated and the results obtained but because of the way they were carried out i.e. the progressive elaboration of an approach based on the hypothesis of an analysis using « in-formational » esthetics. This approach allows us to question the ideas about use, anticipation and innovation using ideas of form and in-formation – questioning the different areas of visibility and it allows us to elaborate the hypothesis that information and communication technology exists today in the form of « Gas media » or « Khaos media ». The object of this research is to consider that Esthetics must be re-invested, more so than now, by Information and Communication Science, not only as an object of research but especially as a theory of form and process.
information - shape - communication - ICT - uses - innovation - anticipation - art - pratic

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...