s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Université Rennes 2 (19/06/2009), Thierry Bulot (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
TheseLabridy.pdf(10.3 MB)
Les flux de langues en milieu urbain : espaces diglossiques VS espaces ditopiques. Situation sociolinguistique de la ville de Fort-de-France
Lorène Labridy1

La Martinique, île carrefour de la Caraïbe, voit arriver chaque année sur son sol des milliers de migrants étrangers qui transitent ou s'installent. Son chef-lieu (puisque qu'il s'agit d'un département français) constitue la scène principale de ces importants déplacements, de par sa situation géographique – elle est située au centre de l'île – mais aussi de par son « statut de capitale ». Elle est aussi génératrice de migrations à l'intérieur de l'île : la ville est incontournable malgré un effort de décentralisation croissant. De ce fait, les langues en présence s'affrontent, s'entremêlent, cohabitent. Les langues des migrants s'ajoutent aux deux langues présentes sur le terrain, le français et le créole. Ils utiliseraient cette dernière comme un moyen d'intégration. Notre objectif principal est de dépasser la vision diglossique présente jusqu'à présent dans la littérature sociolinguistique. Nous cherchons à montrer qu'il existe une polyglossie, à l'intérieur du rapport diglossique français/créole, que les contacts de langues en milieu urbain favoriseraient. De plus, la diglossie ne considérant pas la spatialité, nous lui préférons la notion de ditopie qui rend compte des représentations spatiales des locuteurs en situation diglossique. Nous nous attachons essentiellement aux discours : ceux des migrants, des Foyalais et ce, au sujet d'un thème central, les langues, en particulier, le créole, et la ville. Nous travaillons à la lumière des recherches effectuées dans le cadre de la sociolinguistique urbaine et des outils qu'elle propose.
1 :  PREFics - Plurilinguismes, Représentations, Expressions Francophones - information, communication, sociolinguistique
sociolinguistique urbaine – catégorisation linguistique – territorialisation sociolinguistique – diglossie – ditopie – flux linguistiques

Movements of languages in urban spaces : diglossia aeras VS ditopia aeras. Sociolinguistic situation of Fort-de-France town
Martinique, the crossroads island of the Caribbean, sees arrive each year on its soil thousands of foreign migrants in transit or settle. Its major town (since it is a French department) is the main stage of these important movements, by its location - it is located in the center of the island - but also because of his “status capital ". It is also generating migration within the island: the city is inevitable despite a growing decentralization effort. As a result, the current languages clash, intermingle and cohabit. The languages of the migrants add to the two current languages on the ground, French and Creole. They use it as a means of integration. Our main goal is to exceed this vision of the diglossia situation within our sociolinguistic literature. We seek to show that there is a polyglossic case within the report diglossic French / Creole that the urban language contacts favor. In addition, diglossia not considering the spatiality, we prefer the concept of ditopie which reflects the spatial representations of speakers in diglossia situation. We take specially into account to address those migrants, Foyalais and, on a central theme, languages, in particular, Creole, and the city. We work in the light of research carried out within the framework of the urban Sociolinguistics and the tools it offers.
urban Sociolinguistics – sociolinguistic categorization – sociolinguistic regionalization – diglossia – ditopie (ditopia) – language flows

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...