login
english version rss feed
Detailed view PhD thesis
Ecole normale supérieure de lyon - ENS LYON (30/04/2009), Alain Darte (Dir.)
Available versions:
Attached file list to this document: 
PDF
thesis-final.pdf(4.3 MB)
Étude des problèmes de spilling et coalescing liés à l'allocation de registres en tant que deux phases distinctes
Florent Bouchez1, 2

Le but de l'allocation de registres est d'assigner les variables d'un programme aux registres ou de les " spiller " en mémoire s'il n'y a plus de registre disponible. La mémoire est bien plus lente, il est donc préférable de minimiser le spilling. Ce problème est difficile il est étroitement lié à la colorabilité du programme. Chaitin et al. [1981] ont modélisé l'allocation de registres en le coloriage du graphe d'interférence, qu'ils ont prouvé NP-complet, il n'y a donc pas dans ce modèle de test exact qui indique s'il est nécessaire ou non de faire du spill, et si oui quoi spiller et où. Dans l'algorithme de Chaitin et al., une variable spillée est supprimée dans tout le programme, ce qui est inefficace aux endroits où suffisamment de registres sont encore disponibles. Pour palier ce problème, de nombreux auteurs ont remarqué que l'on peut couper les intervalles de vie des variables grâce à l'insertion d'instructions de copies, ce qui crée des plus petits intervalles et permet de spiller les variables sur des domaines plus réduits. La difficulté est alors de choisir les bons endroits où couper les intervalles. En pratique, on obtient de meilleurs résultats si les intervalles sont coupés en de très nom- breux points [Briggs, 1992; Appel and George, 2001], on attend alors du coalescing qu'il enlève la plupart de ces copies, mais s'il échoue, le bénéfice d'avoir un meilleur spill peut être annulé. C'est pour cette raison que Appel and George [2001] ont créé le " Coalescing Challenge ". Récemment (2004), trois équipes ont découvert que le graphe d'interférence d'un programme sous la forme Static Single Assignment (SSA) sont cordaux. Colorier le graphe devient alors facile avec un schéma d'élimination simpliciel et la communauté se demande si SSA simplifie l'allocation de registres. Nos espoirs étaient que, comme l'était le coloriage, le spilling et le coalescing deviennent plus facilement résolubles puisque nous avons à présent un test de coloriage exact. Notre premier but a alors été de mieux comprendre d'où venait la complexité de l'allocation de registres, et pourquoi le SSA semble simplifier le problème. Nous sommes revenus à la preuve originelle de Chaitin et al. [1981] pour mettre en évidence que la difficulté vient de la présence d'arcs critiques et de la possibilité d'effectuer des permutations de couleurs ou non. Nous avons étudié le problème du spill sous SSA et différentes versions du problème de coalescing : les cas généraux sont NP-complets mais nous avons trouvé un résultat polynomial pour le coalescing incrémental sous SSA. Nous nous en sommes servis pour élaborer de nouvelles heuristiques plus efficaces pour le problème du coalescing, ce qui permet l'utilisation d'un découpage agressif des intervalles de vie. Ceci nous a conduit à recommander un meilleur schéma pour l'allocation de reg- istres. Alors que les tentatives précédentes donnaient des résultats mitigés, notre coa- lescing amélioré permet de séparer proprement l'allocation de registres en deux phases indépendantes : premièrement, spiller pour réduire la pression registre, en coupant po- tentiellement de nombreuses fois ; deuxièmement, colorier les variables et appliquer le coalescing pour supprimer le plus de copies possible. Ce schéma devrait être très efficace dans un compilateur de type agressif, cepen- dant, le grand nombre de coupes et l'augmentation du temps de compilation nécessaire pour l'exécution du coalescing sont prohibitifs à l'utilisation dans un cadre de com- pilation just-in-time (JIT). Nous avons donc créé une nouvelle heuristique appelée " déplacement de permutation ", faite pour être utilisée avec un découpage selon SSA, qui puisse remplacer notre coalescing dans ce contexte.
1:  LIP - Laboratoire de l'Informatique du Parallélisme
2:  INRIA Grenoble Rhône-Alpes / LIP Laboratoire de l'Informatique du Parallélisme - COMPSYS
Compilation – allocation de registres – SSA – spilling – coalescing – complexité
http://perso.ens-lyon.fr/florent.bouchez/?download=papers/florent.bouchez.pdf

A Study of Spilling and Coalescing in Register Allocation as Two Separate Phases
The goal of register allocation is to assign the variables of a program to the registers or to spill them to memory whenever there are no register left. Since memory is much slower than registers, it is best to minimize the spilling. However, the problem is complicated because spilling is tightly bounded with the colorability of the program. Chaitin et al. [1981] modeled register allocation as an interference graph coloring problem, which they proved NP-complete. So, there is no exact way in this model to tell whether some spilling is necessary or not, and if it is, what to spill and where. In Chaitin et al.'s algorithm, a spilled variable is removed everywhere in the program, even at places where there is enough registers, which leads to unnecessary memory transfers. To address this problem, many authors remarked that splitting the live ranges of variables by inserting copy instructions creates smaller live-ranges. Hence, only part of live ranges can be spilled instead spilling "everywhere." The difficulty is then to choose the right places to split the live ranges. In practice, authors get better spill results when splitting at many program points [Briggs, 1992; Appel and George, 2001], but splitting introduces register-to-register moves to reconcile variables with sub-variables in case they are colored differently. Coalescing is expected remove most of these move instructions, but if it does not, the benefit of a better spill can be canceled out. This led Appel and George [2001] to introduce the "Coalescing Challenge." Recently (2004), three teams discover that the interference graph of a program under Static Single Assignment (SSA) is chordal. Hence, coloring the graph becomes easy with a simplicial elimination scheme and there has been hopes that SSA would simplify register allocation. Ours were that, as the coloring was, the spilling and the coalescing might get easier to solve, as we now have a exact coloring test. Our first goal was to better understand from where the complexity of register allocation does come, and why SSA seems to simplify the problem. We came back to the original proof of Chaitin et al. [1981], finding that the difficulty comes from the pres- ence of (critical) edges and the possibility to perform permutations of colors or not. We studied the spill problem under SSA and several versions of the coalescing problem. The general cases were proven NP-complete but we hopefully found one polynomial result: incremental coalescing for programs under SSA. We used it to design new heuristics to better solve the coalescing problem, so that an aggressive splitting can be used beforehand. This led us to promote a better register allocation scheme. While previous tentatives gave mitigated results, our better coalescing allowed us to cleanly separate register allocation into two independent phases: First, spilling to reduce the register pressure to the number of registers, possibly by splitting a lot; Then color the variables and perform coalescing to remove most of the added copies. This scheme is expected to perform well in an aggressive compiler. However, the high number of splits and the increased compilation time required to perform the coalescing is prohibitive for just-in-time (JIT) compilation. So, we devised a heuristic, called "permutation motion," that is intended to be used with SSA-based splitting in place of our more aggressive coalescing in a JIT context.
Compilation – register allocation – SSA – spilling – coalescing – complexity

all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...