login
english version rss feed
Detailed view PhD thesis
Université de La Rochelle (14/11/2008), Dr Christophe GUINET (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
samaran.pdf(7.8 MB)
ANALYSE DES SIGNAUX ACOUSTIQUES D'ORIGINE BIOLOGIQUE ENREGISTRES DANS L'OCEAN INDIEN : IMPLICATIONS DANS LE RECENSEMENT ET LE SUIVI DES MOUVEMENTS SAISONNIERS DES CETACES
Flore Samaran1

L'Océan Austral est formé par la réunion de trois océans : l'Océan Atlantique, l'Océan Pacifique et l'Océan Indien entourant le continent antarctique ainsi que de nombreuses îles ou archipels d'îles (Figure 1.1). Sa limite nord peut se définir par la confrontation des eaux froides antarctiques et des eaux plus chaudes subantarctiques. Cette limite, appelée convergence Antarctique ou zone frontale, est large (150 km) et située vers 45°S (Laws 1985). De par ses structures hydrologiques (zones frontales) et la dynamique de la banquise Antarctique, l'Océan Austral est un écosystème riche abritant, d'abondantes populations de prédateurs. L'abondance du phytoplancton dans l'Océan Austral suit un cycle saisonnier très fort, imposé par les grandes variations de lumière. A la fin de l'hiver, la fonte de la glace de mer libère des quantités importantes de nutriments qui deviennent alors disponibles pour le phytoplancton. On observe une forte augmentation de la biomasse phytoplanctonique à cette époque, caractérisée par une floraison (ou « bloom ») localisée en bordure de glace. La floraison phytoplanctonique est la base trophique du zooplancton, en particulier le krill Antarctique (Euphausia superba). Or, le krill Antarctique est une espèce clef dans l'écosystème de l'Océan Austral (Laws 1985) ; il représente la principale ressource alimentaire de nombreuses espèces de poissons, oiseaux et mammifères marins. Par conséquent, sa forte disponibilité à la fin de l'hiver et durant le printemps et l'été fait de l'Océan Austral une zone d'alimentation exceptionnelle. Dans l'Océan Austral, le krill est la principale ressource alimentaire des mysticètes encore appelés baleines à fanons (Nemoto 1970, Laws 1977, Kawamura 1980, 1994, Lockyer 1981). On y trouve par conséquent sept espèces ou sous-espèces de baleines à fanons dont 6 de la famille des balaenopteridae ou rorqual : la baleine bleue Antarctique (Balaenoptera musculus intermedia), la baleine bleue pygmée (B. m. brevicauda), le rorqual commun (B. physalus), le rorqual boréal (B. borealis), le petit rorqual (B. acutorostrata), la baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) et une espèce de la famille des balaenae, la baleine franche australe (Eubalaena...
1:  CEBC - Centre d'études biologiques de Chizé
/

/

all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...