login
english version rss feed
Detailed view PhD thesis
Université René Descartes - Paris V (13/06/1984), Eliane Vurpillot (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
These_Francoise_Armand.pdf(4.2 MB)
Perception de la hauteur chromatique chez le nourrisson.
Françoise Armand1

Il a souvent été avancé que la hauteur d'un son est un attribut perceptif à deux dimensions, ces deux dimensions sont: (1) la hauteur tonale, qualité perceptive monotone liée à la fréquence du son et, (2) la hauteur chromatique, qualité perceptive partagée par les tons formant un intervalle d'octave. Etant donné que de nombreux adultes sans éducation musicale ne semblent pas percevoir la hauteur tonale, ce modèle de représentation bidimensionnelle de la hauteur d'un son est controversé. Trois hypothèses expliquant la perception de la hauteur chromatique sont présentées et discutées : (1) Acculturation musicale (2) Apprentissage associatif (3) Codage neuronal. Nous avons étudié la sensibilité à la hauteur tonale chez des nourrissons âgés de 3 mois en utilisant une procédure comportement accoutumance-deshabituation procédure. Les résultats suggèrent que les nourrissons sont sensibles à la fois à la hauteur tonale et à la hauteur chromatique, et donc que la perception de la hauteur chromatique ne nécessite pas une quelconque expérience musicale. L'hypothèse que la perception de la hauteur chromatique est une capacité probablement innée est donc avancée.
1:  LPE - Laboratoire de psychologie expérimentale
perception auditive – hauteur tonale – hauteur chromatique – psycho-acoustique

Tone chroma perception in early infancy.
It has often been advanced that pitch is a two-dimensional perceptual attribute, its two dimensions being : (1) tone height, a perceptual quality monotonically related to frequency and, (2) tone chroma, a quality shared by tones forming an octave interval. However, given that many musically uneducated adults do not seem to perceive tone chroma, this two-dimensional pitch perception is controversial. Three various hypothesis to explain the perception of tone chroma are presented and discussed : (1) Musical acculturation, (2) Associative learning hypothesis, (3) Neural coding. We investigated the sensitivity of three-month-old infants to tone chroma by means of a behavioral habituation-deshabituation procedure. The results suggest that young infants are sensitive to both tone height and tone chroma, and thus that tone chroma perception does not necessitate some form of musical experience. Accordingly we advance that the tone chroma perception is probably
hearing perception – tone height – tone chroma – psychological acoustics

all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...