login
english version rss feed
Detailed view PhD thesis
Université Paris Sud - Paris XI (10/01/2008), Frérot Brigitte et Silvain Jean-François (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
these_AEF_08.01.23.pdf(5.3 MB)
Écologie chimique et approche phylogénétique chez trois espèces de Lépidoptères africains du genre Busseola (Noctuidae)
Anne-Emmanuelle Félix1, 2

Le système de reconnaissance du partenaire sexuel (SMRS) développé par Paterson est un critère important dans la caractérisation des espèces. Dans ce cadre, l'étude d'un complexe d'espèces de Lépidoptères trouve son intérêt. Au Kenya, le genre Busseola est représenté par trois espèces. B. fusca offre un cas intéressant de passage quasi absolu du compartiment sauvage au compartiment cultivé ; B. phaia et B. segeta s'apparentent à un cas de fidélité à l'hôte endémique. B. phaia et B. segeta partagent leurs aires de répartition avec B. fusca, mais sont isolées par la vallée du Rift et par les plantes-hôtes. B. segeta et B. phaia montre une grande proximité systématique. Nous avons étudier ces taxa au travers d'une approche d'écologie chimique et de phylogénie. La diversité génétique observée chez B. fusca au niveau populationnel n'est pas corrélée avec une variabilité du SMRS. Chez B. phaia et B. segeta, l'étude du SMRS a permis de caractériser les composantes de l'isolement reproducteur. L'analyse phylogénétique combinée à l'écologie chimique a permis d'émettre différentes hypothèses quant au statut d'espèce de B. phaia et B. segeta.
1:  PISC - Physiologie de l'Insecte : Signalisation et Communication
2:  BEI - Biodiversité et évolution des complexes plantes-insectes ravageurs-antagonistes
spéciation – SMRS – population – isolement reproducteur – phylogénie – haplotype – phéromone – attraction – comportement de cour – relation plante-insecte – B. fusca – B. segeta – B. phaia – cytochrome b – microsatellites – GC – GC-MS – SPME – tunnel de vol

Chemical ecology and phylogenetic approaches in three African Lepidoptera species of genus Busseola (Noctuidae)
Specific mate recognition system (SMRS) described by Paterson is an important factor in species characterization. In this context, study of Lepidoptera species complex is interesting. In Kenya, genus Busseola is represented by three species. B. fusca is an interesting case of a practically complete shift from wild compartment to cultivated area whereas B. phaia and B. segeta are likely to be an example of host fidelity. B. phaia and B. segeta share their range with B. fusca, but are separated from each other by the Rift valley and host-plants. B. phaia and B. segeta are very close related by taxonomy criteria. We studied these taxa through chemical ecology and phylogenetic approaches. Genetic diversity observed in B. fusca populations is not correlated with SMRS variability. In B. phaia and B. segeta, the study of SMRS led to the characterization of the reproductive isolation components. The phylogenetic analysis combined with chemical ecology contributed to make different assumptions on the species status of B. phaia and B. segeta.
speciation – SMRS – population – reproductive isolation – phylogeny – haplotype – pheromone – attraction – courtship behaviour – plant-insect relationship – B. fusca – B. segeta – B. phaia – cytochrome b – microsatellites – GC – GC-MS – SPME – wind tunnel

all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...