login
english version rss feed
Detailed view PhD thesis
Institut d'études politiques de paris - Sciences Po (16/01/1999), AZEMA Jean-Pierre (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
These.pdf(8.6 MB)
Des usages de l'Allemagne. Politique culturelle française en Allemagne et rapprochement franco-allemand, 1945-1963. Politique publique, trajectoires, discours
Emmanuelle Picard1

Après la période de l'occupation militaire (1945-1949), les services culturels français en Allemagne ont cherché à se dégager des formes spécifiques de l'occupation tout en préservant le caractère exceptionnel des réalisations accomplies jusqu'alors. Les relations conflictuelles entre les services en Allemagne et leur tutelle parisienne, la D.G.R.C., ont conduit à ce que les expériences novatrices tentées en Allemagne soient susceptibles d'être réinvesties au niveau plus général de la politique culturelle extérieure, alors même que la politique culturelle en Allemagne tendait à prendre une forme de plus en plus standardisée.
Cette dualité entre deux dimensions de l'action se retrouve quand on fait l'étude des acteurs engagés dans sa mise en place. Au côté des profils traditionnels d'enseignants chargés de la politique culturelle extérieure de la France en général se trouve une petit groupe aux trajectoires originales, dont la force essentielle réside dans leur capacité à élargir l'écho de leur action par le travail commun avec les réseaux intellectuels engagés dans le rapprochement franco-allemand. Alors que les médiateurs traditionnels que sont les germanistes ne sont présents que de façon épisodique, les professionnels de la culture engagés sur le terrain rentabilisent leur expérience allemande en la reconvertissant dans la suite de leur trajectoire professionnelle et en saisissant l'occasion de s'imposer comme les nouveaux spécialistes de l'Allemagne. Cette distinction entre les deux groupes rejaillit sur l'évolution du discours à propos de l'Allemagne contemporaine. Le renfermement des germanistes sur des problématiques d'histoire littéraire laisse aux non germanistes la possibilité d'investir la position de spécialistes. Il en découle la production d'une nouvelle représentation du pays en rupture avec les catégories d'explication des décennies précédentes, privilégiant l'image d'une démocratie modèle restreinte à la seule République fédérale.
1:  SHE - Service d'histoire de l'éducation
occupation française en Allemagne – rapprochement franco-allemand – politique culturelle – histoire sociale de la culture – germanistes – diplomatie culturelle – 1945-1963

Uses of Germany. French cultural policy in Germany and French-German reconciliation, 1945-1963. Public policy, trajectories, discourses
After the period of military occupation (1945-1949), the French cultural services in Germany tried to move away from the specific policy forms of the occupation while maintaining the exceptional character of successful achievements. The relations between the services in Germany and their Parisian overseeing institution, the DGRC, lead, beyond the continuity of their efforts, and in spite of their tensions and conflicts, to their innovative practices being reinvested in the general French foreign cultural policy. At the same time, the French cultural policy was becoming more standardized. Such a duality between the two dimensions of action is also found when one examines the actors involved. Besides the group with the traditional profile of teachers usually engaged in the diffusion of French culture, one finds a smaller group with more uncommon trajectories whose strength has lied essentially in their capacity to amplify the echo of their action by working with the networks of intellectuals engaged in reconciling France and Germany. While the traditional mediators, the Germanists , only take part incidentally, the culture professionals mobilized on the field reinvest their German experience in their subsequent activities and end up imposing themselves as the new specialists of Germany. The distinction between the two groups has repercussions on the evolution of the discourse about contemporary Germany. The retrenchment of the Germanists on the issues of literary history open the way for the non Germanists to assert their position as specialists. This leads to the production of a new image of the country, breaking away from with the categories of explanation of the previous decades, privileging the image of a model democracy restricted to the federal Republic only.
french occupation in Germany – french-german reconciliation – cultural policy – social history of culture – germanists – foreign cultural policy – 1945-1963

all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...