s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Université de Caen (26/11/2007), Nigel Orr (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
theseblaurent.pdf(6.4 MB)
Étude des corrélations dans la dissociation de l'$^{8}$He
B. Laurent1

L'étude des corrélations dans les noyaux légers riches en neutrons est importante pour comprendre leur structure. Dans cette optique, la réaction de dissociation de l'$^{8}$He à 15 MeV/nucléon sur cible de carbone a été étudiée pour la voie $^{6}$He+2n. Le dispositif expérimental était composé de deux détecteurs principaux : le télescope CHARISSA pour la détection des fragments chargés et DéMoN, permettant la détection de plusieurs neutrons en coïncidence. Un code de simulation a été développé pour faciliter l'interprétation des résultats en modélisant les corrélations, la réaction et le dispositif expérimental.
Deux techniques complémentaires ont été utilisées pour étudier les corrélations dans la dissociation de $^{8}$He. L'une, l'interférométrie d'intensité, permet de construire la fonction de corrélation neutron-neutron et de fournir une première estimation de la taille de la source d'émission, donc la distance moyenne les séparant. L'autre, basée sur les tracés de Dalitz, permet l'étude des corrélations neutron-neutron et coeur-n et a mis en évidence la décroissance séquentielle de l'$^{8}$He vers l'état fondamental résonant de l'$^{7}$He. Les caractéristiques spatio-temporelles de la dissociation de l'8He sur cible de carbone ont donc pu être déduites et la distance moyenne RMS entre deux neutrons de valence de l'$^{8}$He dans les états excités du continuum a été estimée à 7,3[=+]0,6 fm pour un temps d'émission entre ces neutrons de 1 000[=+]300 fm/c, de l'ordre de grandeur de la durée de vie de l'$^{7}$He.
1 :  LPCC - Laboratoire de Physique Corpusculaire de Caen
Structure nucléaire – Neutrons – Interférométrie – Résonance – Scintillateurs organiques – Simulation par ordinateur

Investigation of correlations in the breakup of $^{8}$He
Correlations in light neutron-rich nuclei are of considerable importance in understanding their structure. In this context the breakup of 8He into $^{6}$He+2n has been investigated at 15 MeV/nucleon. The measurements were undertaken using a setup composed of two detector arrays : CHARISSA to detect the charged fragments and DEMON to detect the neutrons. The interpretation of the results was facilitated using a Monte Carlo simulation which was developed to take into account the correlations, the reaction and the experimental setup.
Two techniques were used to study the correlations in the breakup of $^{8}$He. The first, intensity interferometry, provides, via the construction of the neutron-neutron correlation function, for a first estimate of the source size and thus the average separation between the neutrons. The second, using Dalitz plots, allows both the neutron-neutron and core-neutron correlations to be probed. Here, sequential decay via the ground state resonance of $^{7}$He and has been found to dominate the dissociation of $^{8}$He. The spatiotemporal characteristics of the breakup of 8He have thus been deduced and an RMS separation between the two
valence neutrons in the continuum states was estimated to be 7.3[=+]0.6 fm with a time delay between their emission of 1 000[=+]300 fm/c.
Nuclear structure – Neutron – Interferometry – Resonance – Organic scintillator – Computer simulation

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...