login
english version rss feed
Detailed view PhD thesis
Université de Caen (15/03/2006), Patrice Enjalbert (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
these_Franck_Dumoncel.pdf(2.4 MB)
Géographie et Graphes - Une interaction pour exprimer des requêtes spatiales guidée par des adjacences conceptuelles.
Franck Dumoncel1

L'accès à l'information géographique sous forme électronique s'ouvre de plus en plus au grand publique. Des interfaces intuitives ne nécessitant pas ou peu d'apprentissage apparaissent alors dans le domaine. Néanmoins, lorsqu'il s'agit de spécifier plus finement l'information recherchée, le pouvoir expressif de ces interfaces est limité.
Le projet Antéserveur Géographique propose un environnement complet pour permettre d'exprimer une requête de manière bi-modale (schéma + étiquette textuelle). Nous verrons alors les problèmes d'ambiguïtés dûs aux différents sens qu'une telle modalité peut véhiculer. Pour lever ces ambiguïtés notre interface propose un fonctionnement multimodal utilisant notamment la complémentarité du texte et du schéma grâce à une interaction contrôlée, celle-ci reposant sur un mécanisme appelé glissement de sens. Le mode textuel et les glissements de sens nécessitent une analyse spatiale adaptée du schéma.
Nous aborderons alors le domaine de l'analyse spatiale qualitative, au coeur de ce travail de recherche, dans lequel une utilisation récurrente par centre d'intérét du modèle 9-intersections de M.J. Egenhofer est proposée.
Grâce à cette méthode, nous disposons d'un modèle d'analyse spatiale unique permettant de relever différentes contraintes relevées jusqu'ici par des modèles distincts et sans lien. C'est cette unité qui nous permet de mettre en oeuvre notre mécanisme de glissement de sens. Nous présenterons alors notre réalisation informatique qui met en oeuvre ces mécanismes et nous permet ainsi de tester les concepts de multimodalité et de glissement de sens présentés plus haut.
1:  GREYC - Groupe de Recherche en Informatique, Image, Automatique et Instrumentation de Caen
interface homme-machine – multimodalité – analyse spatiale qualitative – intersections

New information technologies allow more and more access to geographical information for a wide variety of public. Convivial and intuitive interface needing quite no training are available. Nevertheless, these tools have a limited power of expression when very precise specification of the information is needed. The ``geographical anteserver'' gives a complete environment allowing the expression of a query in a bi-modal manner (sketch + textual labels). In a first part, we show the two main qualities of the sketch modality: no need of training and great expressiveness. As a counterpart, we point the ambiguities due to the different levels of interpretation that such a modality leads to. The second part describes the use of the multimodal interface and focus on the complementarity of text and sketch to disambiguate the query thanks to a controlled interaction with the end user using a mechanism of sliding of meaning. Textual interpretation of a sketch and sliding of meaning require a fine spatial analysis. At this point, we present the heart of this research : a qualitative spatial analysis model using recurrently the 9-intersections model of M.J. Egenhofer. This spatial analytical model may capture topological, metric or orientation constraints, contrary to the models presented in the literature. This unification allow an easy implementation of the mechanism of sliding of meaning. As a conclusion, we present our software implementation.

all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...