s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Université Panthéon-Sorbonne - Paris I (18/10/2006), Antoine d'Autume (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Esso_Loesse_jacques_these.pdf(859.3 KB)
Changement technologique, croissance et inégalité : l'importance du capital humain et des institutions
Loesse Jacques Esso1

L'objet de cette thèse est de montrer que le changement technologique constitue un facteur déterminant de la croissance économique et de la dynamique des inégalités entre pays. Il s'agit plus précisément de montrer que le changement technologique représente un canal par lequel les effets de l'éducation, des imperfections des marchés de capitaux et des institutions infl‡uencent la croissance économique et la convergence à long terme. Nous montrons que la distribution du capital humain détermine les choix d'occupation des agents hétérogènes de par leurs niveaux de capital humain, la croissance économique et la convergence d'une économie technologiquement en retard. Pour un pays développé, la croissance économique dépend positivement du nombre d'agents investissant dans la R&D. L'effet positif du capital humain est transmis à la croissance via le changement technologique. Nous montrons que les imperfections des marchés de capitaux impliquent un rationnement des crédits des agents qualifiés et réduisent, par conséquent, la croissance économique. L'effet des crédits sur la croissance économique est positif mais transite par le changement technologique. Nous montrons que, pour une économie démocratique à fortes inégalités de revenus, la corruption politique réduit le taux de taxation et le niveau moyen du capital humain, mais accroît le niveau l'accumulation et élève le taux de croissance lorsque la contribution du capital humain dans le produit est faible.
1 :  CES - Centre d'économie de la Sorbonne
Inégalités – Croissance – Capital Humain – Changement Technologique – Education – Distribution – Corruption

Technological change, growth and inequality : the importance of human capital and institutions
The aim of this Ph.D. thesis is to show that technological change is a determinant of long run growth and the dynamics of inter-country inequalities. Specifically, we try to show that technological change represents a channel through which the effects of education, capital market imperfections and institutions affect economic growth and long run convergence. We show that the distribution of human capital determines occupational choices of agents whose source of heterogeneity is the level of human capital, economic growth and convergence of a technologically backward economy. The rate of growth of a developed country depends positively on the amount of agents investing in R&D activities. The positive effect of human capital on economic growth is transmitted through technological change. We show that capital market imperfections imply a credit rationing of high-skilled agents and hence reduce economic growth. The effects of credits on economic growth is positive and realized through the technological change channel. We show that, in a democratic economy with high income inequalities, political corruption reduces the rate of taxation and the mean level of human capital, but increases the level of accumulation and the rate of economic growth when the contribution of human capital in the product is small.
Inequality – Growth – Human Capital – Technological Change – Education – Distribution – Corruption

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...