s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Université de Caen (13/12/2005), Tessier Bernadette (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
theseDELSINNE2005.pdf(48.2 MB)
ANNEX
livret_planches_N_DELSINNE.pdf(15.7 MB)
Évolution pluri-millénaire à pluri-annuelle
du prisme sédimentaire d'embouchure de la Seine.
Facteurs de contrôle naturels et d'origine anthropique.
Nicolas Delsinne1

A l'embouchure de l'estuaire de la Seine, un prisme sédimentaire d'une vingtaine de mètres d'épaisseur s'est mis en place au cours de la transgression holocène. L'étude des facteurs de contrôle de sa construction et de son évolution morphosédimentaire a été menée selon deux approches : (1) à partir de données sismiques et de carottage pour étudier l'évolution à long terme (pluri?millénaire) ; (2) à partir de données cartographiques anciennes pour l'étude des évolutions à moyen et court terme (pluri-décennale à pluri-annuelle) depuis les deux derniers siècles. L'évolution à long terme du prisme (construction holocène) est contrôlée d'une part par la vitesse de remontée du niveau marin, d'autre part par la position initiale de l'incision majeure de la Seine. C'est à l'aplomb de celle-ci que le système d'embouchure reste actif tout le long de la construction, tandis que dans les secteurs adjacents, notamment au sud, le système se comble rapidement. L'évolution du prisme depuis deux siècles se caractérise par un comblement progressif comprenant trois stades. 1834-1875 : vaste système divagant ; 1875-1960 développement des zones supratidales et comblement latéral du système interne ; 1960-2003 : comblement amont-aval du système par développement et progression vers le domaine marin de deux barres sableuses longitudinales. Le contrôle des aménagements dans cette évolution est considéré comme majeur et l'impact des facteurs naturels est extrêmement difficile à extraire. L'influence de cycles climatiques haute fréquence comme la NAO (North Atlantic Oscillation) est néanmoins sensible pour la période la plus récente (depuis 1980), période marquée par l'arrêt des aménagements.
1 :  MCC - Morphodynamique continentale et côtière
Embouchure de la Seine – environnement macrotidal – comblement estuarien – Holocène – prisme littoral – cartes bathymétriques – sismique THR – carottes sédimentaires – chroniques hydro-météorologiques – facteurs climatiques – aménagements

Pluri-millenial to pluri-annual evolution of the sediment wedge at the River Seine mouth.
Natural and anthropogenic controls.
A sediment wedge, about 20 m thick, has emplaced at the mouth of the River Seine during the Holocene transgression. Two main methodological approaches have been developed to determine the controlling factors of its construction and morphosedimentary evolution: (1) very high resolution seismic investigation coupled with vibro-coring for studing the pluri-millenial evolution; (2) historic bathymetric chart comparison to analyse the centennial to pluri-annual evolution during the last two centuries. The long term (Holocene) evolution is controlled on one hand by the rate of sea level rise, on the other hand by the position of the main fluvial incision. The tidal inlet system remains active all along the construction above the incision, whereas the adjacent areas, particularly in the South, have filled rapidly. During the last two centuries, the infill can be divided into 3 main stages: from 1834 to 1875, the mouth is a wide migrating channelized system; from 1875 to 1960: supratidal areas develop and lateral infill occurs; from 1960 to now-days: the infill is mainly up-to downstream and marked by the development and rapid seaward progression of two tidal longitudinal bars. The impact of natural factors on this recent evolution is hard to identify as management works during this period are major; they are assumed to be the controlling agents. However high frequency climatic cycles such as the NAO (North Atlantic Oscillation) seem to play a significant role in the morphodynamic behaviour of the tidal mouth during the most recent period, as since the 1980's no more major managements have been performed.
The river Seine mouth – macrotidal environment – estuarine infilling – Holocene – coastal sedimentary prism – bathymetric charts – seismic VHR – sedimentary cores – hydro-meteorological time series – climatic factors – man-made modifications

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...