s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Université Joseph-Fourier - Grenoble I (03/06/2005), Alain Benoît (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
These_Schopfer.pdf(12.7 MB)
Cohérence Quantique et Effet Kondo dans les Nanostructures
Félicien Schopfer1

Les effets de cohérence quantique sont au cœur de la physique mésoscopique : ils gouvernent le comportement des conducteurs dont la taille devient comparable à la longueur de cohérence de phase des électrons Lf.
Les expériences présentées dans cette thèse concernent les effets de la cohérence de phase électronique sur les propriétés de transport de conducteurs métalliques diffusifs.
Nous nous sommes d'abord intéressés aux mécanismes de déphasage électronique en mesurant la magnétorésistance de localisation faible de fils quasi-1D en or contenant des impuretés magnétiques de fer, à très basse température. Le comportement du temps de cohérence de phase électronique tf mesuré s'explique bien dans le cadre de la physique des impuretés Kondo, par la combinaison de l'effet Kondo à une impureté, et des interactions entre impuretés de type RKKY. Ce résultat est une contribution importante dans le débat sur la saturation de tf à très basse température.
Ensuite, nous avons étudié les oscillations quantiques de magnétoconductance, Altshuler-Aronov-Spivak (AAS), et Aharonov-Bohm (AB), dans des réseaux 2D d'anneaux en argent présentant différentes géométries. Notamment, à partir d'une théorie récente, nous avons extrait tf à partir des harmoniques de Fourier de l'oscillation AAS. La dépendance en température mesurée, différente de celle extraite d'un fil quasi-1D, laisse supposer un effet de la topologie sur le déphasage. Enfin, nous avons mesuré la dépendance en taille des amplitudes des oscillations AB et AAS dans des réseaux de 10^6 à 10 anneaux : lorsqu'une dimension du réseau devient inférieure à Lf, la moyenne d'ensemble des oscillations quantiques est non triviale, révélant que des interférences quantiques subtiles dominent le transport. C'est une signature spectaculaire de la transition dimensionnelle vers la physique mésoscopique.
1 :  CRTBT - Centre de Recherches sur les Très Basses Températures
physique mésoscopique – cohérence de phase électronique – interférences quantiques et transport électronique – localisation faible – fluctuations de conductance – effet Aharonov-Bohm – oscillations et corrections quantiques de conductance – déphasage électronique et décohérence – nanostructures métalliques diffusives – impuretés magnétiques – effet Kondo et interactions RKKY

Quantum Coherence and Kondo Effect in Nanostructures
Quantum coherence effects lie at the heart of mesoscopic physics: they control the behaviour of conductors which size becomes comparable to the electron phase coherence length Lf.
The experiments presented in this thesis deal with the effects of the phase coherence of electrons on the transport properties of metallic diffusive conductors.
We have first concerned ourselves with electron dephasing in measuring, at very low temperature, the weak localisation magnetoresistance of quasi-1D gold wires containing iron magnetic impurities. The measured behaviour of the electron phase coherence time tf is well described in the framework of Kondo impurities, by the interplay between the single impurity Kondo effect and the RKKY impurity-impurity interactions. This result is an important contribution to the debate about the low temperature saturation of tf.
Elsewhere, we have studied the quantum magnetoconductance oscillations, Altshuler-Aronov-Spivak (AAS) and Aharonov-Bohm (AB), in 2D networks of silver rings with different geometries. Notably, using a recent theory, we have extracted tf from the Fourier harmonics of the AAS oscillation. The measured temperature dependence, different from that extracted from a quasi-1D wire, suggests an effect of the topology on the dephasing. Finally, we have measured the size dependence of the amplitudes of both AB and AAS oscillations in networks of 10^6 to 10 loops: when one dimension of the network becomes smaller than Lf, the ensemble averaging of the quantum oscillations is non trivial, revealing that transport is dominated by subtle quantum interferences. This is a clear and convincing signature of the dimensional crossover leading to mesoscopic physics.
mesoscopic physics – electron phase coherence – quantum interferences and electronic transport – weak localisation – conductance fluctuations – Aharonov-Bohm effect – quantum conductance oscillations – electronic dephasing and decoherence – nanostructures in diffusive metals – magnetic impurities – Kondo effect – RKKY interactions

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...