s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Université Panthéon-Sorbonne - Paris I (27/02/2004), Pumain Denise (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
tel-00008685.pdf(30.5 MB)
Système d'information géographique et sécurité : une application pour la RATP
Claire Cunty1

Les services de sécurité de la RATP ont souhaité se doter d'un outil informatique pour la représentation cartographique et l'analyse des diverses atteintes aux personnes et aux biens répertoriés dans leur base de données. Dans le cadre d'un contrat CIFRE nous avons constitué un système d'information géographique (SIG) qui permet, à partir de cette base, la réalisation automatique de divers types de cartes, et qui contient des procédures pour l'analyse spatiale et la visualisation spatio-temporelle des processus de délinquance dans le réseau de transport parisien. Le phénomène de la délinquance s'inscrit dans des préoccupations de société, fortement médiatisées, c'est pourquoi il nous a paru utile de consacrer une première partie de la thèse à l'analyse scientifique des questions relatives à la transgression des normes et aux réactions sécuritaires, à partir des investigations menées par des sociologues, des statisticiens, des criminologues, voire des économistes. Nous avons ensuite montré quels pouvaient être les apports de la cartographie à ces analyses, déjà bien intégrée dans les pays anglo-saxons mais encore rarement mise en œuvre en France. Les formulations actuelles des politiques de sécurité ont en effet apporté des conditions favorables à cette coopération. L'exploitation des statistiques de la base de données SAFIRS pour l'année 2001 nous a permis d'analyser la répartition des types d'atteintes selon les réseaux et les lieux. L'image globale oppose d'une part Paris, où la délinquance, concentrée sur le réseau ferré, s'exerce principalement à l'encontre des voyageurs, et d'autre part la banlieue, où les atteintes, principalement enregistrées sur le réseau de surface, prennent pour cible le transporteur perçu comme représentant de l'institution. La géographie de la délinquance présente des concentrations, qui ne s'expliquent pas toutes par les inégalités des volumes de trafic dans les stations. Nous avons mis en évidence des effets de regroupement sur certains axes du réseau, grâce à des mesures d'autocorrélation spatiale. Nous avons également réalisé des cartes animées qui montrent des processus de transfert d'un lieu à l'autre et ouvrent des possibilités futures de modélisation de la dynamique spatio-temporelle de la délinquance.
1 :  UMR Géographie-cités
SIG – cartographie – sécurité – délinquance – transport public autocorrélation spatiale – cartographie animée

Geographical information systems and security : an implementation for the RATP
The security services of Paris Transit Authority (RATP) have worked towards a computerized tool for the mapping and the analysis of their database of attacks on property and individuals. During a contractual research fellowship (CIFRE), a GIS has been implemented that allows automated mapping, along with spatial analysis tools and space-time crime analysis in the Paris metropolitan transit system. Crime is a strong social concern and a highly publicized phenomenon. The first part of the thesis thus focuses on the issues of norm transgression and trends towards an increased security, as they are analyzed within different scientific fields (sociology, statistics, criminology, economy). Then, the contribution of cartography is described. Widely used in the Anglo-Saxon countries, crime cartography is still under development in France. The orientation of contemporary security policies now favors such a contribution. Extractions from the SAFIRS 2001 database have set up the basis for a distribution analysis of different type of attacks, according to the transportation network and the place where it occurred. The overall picture opposes Paris and its suburbs. In the inner city, crime is concentrated on the rail system, and mainly targets individuals and travelers. In the suburbs, attacks mainly take place on ground transportation systems, and target the carrier, as representing the institution. In this crime geography, some spatial concentrations occur, that are not explained by the traffic flow in a station. With the help of spatial autocorrelation measures, the thesis demonstrates that clustering may occur in some network's vertices: animated maps thus show the transfer processes from place to place, and prepare a future implementation of dynamic space-time modeling of crime.
GIS – mapping – security – crime – public transport – spatial autocorrelation – animated cartography

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...