s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée Thèses
Université Sciences et Technologies - Bordeaux I (20/06/2002), LABARSOUQUE Jean (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
tel-00005182.pdf(1.3 MB)
Diffusion Kaon-Nucléon dans un modèle de quarks constituants
Sébastien Lemaire1

Nous avons étudié l'interaction Kaon-Nucléon dans un modèle de quarks constituants pour une impulsion du Kaon comprise entre 0 et 1 GeV/c dans le référentiel du laboratoire. Cette étude est motivée par le fait que le modèle d'échange de mésons de Bonn, pour reproduire correctement les déphasage K+-Nucléon dans l'onde s, doit nécessairement contenir la contribution d'un méson scalaire ficitif répulsif dont la courte portée (~0.8 fm) laisserait penser à des effets de quarks. Le processus de diffusion a été traité dans le cadre de la Méthode du Groupe Résonnant (RGM). Nous devons faire face à un problème à 5 corps avec nécessité d'antisymétriser par rapport aux 4 quarks non étranges du sytème Kaon-Nucléon. Une contrainte essentielle de notre approche est d'utiliser une interaction quark-quark qui reproduit correctement le spectre des hadrons. Nous avons étudié en particulier l'influence d'une cinématique relativiste pour les quarks dans le traitement de la réaction. L'étude a également inclus les ondes s, p, d, f, g et nous avons pris en compte les termes spin-orbite dans l'interaction quark-quark. Nous avons enfin regardé l'influence de terme de moyenne et longue portée dans l'interaction quark-quark sur les déphasages Kaon-Nucléon.
1 :  CENBG - Centre d'Etudes Nucléaires de Bordeaux Gradignan
Diffusion Kaon-Nucléon – Modèles de quarks constituants – Echanges de mésons

We have investigated Kaon-Nucleon interaction in a constituent quark model in the momentum range for the Kaon between 0 and 1 GeV/c in the laboratory frame. This study has been motivated by the fact that in an approach relying on a boson exchange mechanism the Bonn group was forced, in order to obtain good agreement with 1 = 0 s-wave phase shifts, to add the exchange of a short range fictitious repulsive scalar meson. This need for repulsion, whose range (~ 0.2 fm) is smaller than the nucleon radius, clearly shows that the quark substructure of the nucleons and K+ mesons cannot be neglected. The Kaon-Nucleon phase shifts arc calculated in a quark potential model rising the resonating group method (RGM). We have to cope with a five body problem with antisymmetrization with respect to the four ordinary quarks of the. Kaon-Nucleon system. One requirement of our approach is that the quark-quark interaction must give a quite good description of the, hadron spectra. One goal of the present work aims at determining the influence of a relativistic kinematics, in this constituent quark model, for the calculation of KN phase shifts. We have also investigated s, p, d, f, g waves KN elastic phase shifts and we have included a spin-orbit term in the quark-quark interaction. Then we have studied the influence of medium and long range exchange mechanism in the quark quark interaction on KN phase shifts.
KN scattering – Constituent quark model – Meson exchange

tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...
tous les articles de la base du CCSd...