login
english version rss feed
Detailed view PhD thesis
Institut National Polytechnique de Grenoble - INPG (30/03/1999), Demazeau Yves (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
tel-00004860.pdf(1.6 MB)
Les systèmes multi-agents minimaux
Francis Van Aeken1

En approchant la fin du Millénaire, nous sommes témoins de la genèse d'un nouveau monde : l'univers électronique composé des millions d'ordinateurs interconnectés par l'Internet. Dans ce monde, des processus informatiques autonomes migreront d'ordinateur à ordinateur. En migrant, ces entités, couramment appelées « agents », exploiteront mieux les ressources disponibles et assureront mieux leur survie. De plus, pour des raisons d'efficacité, ils s'organiseront en sociétés. Les sociétés d'agents artificiels sont étudiées dans le domaine des Systèmes Multi-Agents (SMA). La notion d'organisation est essentielle dans le domaine. Dans le cadre de notre thèse, nous proposons les Systèmes Multi-Agents Minimaux (SMAM), un modèle permettant l'étude de l'organisation des agents à un niveau fondamental. Le modèle est basé sur la notion du couple : les agents sont récursivement organisés en couples. Le comportement des agents est guidé par le principe « qui se ressemble, s'assemble ». En utilisant ce modèle, nous pouvons quantitativement analyser un nombre de phénomènes liés à la dynamique organisationnelle des SMA. De plus, nous pouvons directement appliquer notre modèle dans le contexte de l'Internet. Nous avons développé l'application « FRIENDS », dans laquelle les utilisateurs sont représentés par des agents s'organisant comme un SMAM. Elle permet aux utilisateurs de retrouver des groupes et des individus partageant des intérêts communs. Le modèle est nouveau et beaucoup de travail reste à faire. Toutefois, à cause de sa nature universelle et ses applications potentielles sur l'Internet, nous sommes confiants en son avenir.
1:  Leibniz - IMAG - Laboratoire Leibniz
Systèmes Multi-Agents – dynamique organisationnelle – Internet

Minimal Multi-Agent Systems
While approaching the end of the Millennium, we are witnessing the genesis of a new world: the electronic universe composed of the millions of computers connected by the Internet. In this world, autonomous computer processes will migrate from computer to computer. By migrating, these entities, typically called "agents", will better exploit the available resources and secure their survival. Moreover, for reasons of efficiency, they will organise themselves into societies of agents. Societies of artificial agents are studied within the domain of Multi-Agent Systems (MAS). The notion of organisation is essential in the domain. Within the context of our thesis, we propose the model of Minimal Multi-Agent Systems (MMAS), which allows for the study of the organisation of agents at a fundamental level. The model is based on the notion of the couple: agents are recursively organised in couples. The behaviour of the agents is guided by the principle "likes seek likes". Using this model, we can quantitatively analyse a number of phenomenon related to the organisational dynamics of MAS. Moreover, we can directly apply our model within the context of the Internet. We have developed the application "FRIENDS", in which users are represented by agents that organise themselves as a MMAS. The application allows users to find groups and individuals sharing common interests. The model is new and a lot of work is still to be done. Still, because of its universal nature and its potential applications of the Internet, we are confident in its future.
Multi-Agent Systems – organisational dynamics – Internet

all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...
all articles on CCSd database...